arnex abbaye

Arnex: le roi André

arnex abbaye

Ce n’est pas un prénom courant pour un monarque. Pourtant, André Roch a bien mérité d’être le premier de la dynastie en cet été 2013. Avec ses 459 points sur 500, il a nettement devancé ses rivaux. Il ne faudrait pas ignorer non plus son dauphin, Loïc Lavenex, qui a réussi un coup fumant en plein centre de la cible (100). A Arnex, la cible Vignoble a son importance et c’est le néophyte Vincent Monnier qui s’est montré le meilleur.

A l’heure des récompenses, l’abbé-président Philippe Monnier a bien failli commettre un impair en oubliant de proclamer Florian Bovet, vainqueur du tir des enfants. A l’heure où la société connaît un regain d’intérêt avec l’adhésion de sept jeunes qui porte le total des membres à 126, il aurait été malheureux d’oublier la relève. Ce d’autant plus que malgré le déplacement de date de la fête, le public ne s’est pas rendu en masse à la proclamation des rois, pas plus que les tireurs qui n’ont été qu’une grosse soixantaine à se mesurer.

La reine Florence

En marge de l’Abbaye sans l’être véritablement, la jeunesse du village a mis sur pied un tir à l’arbalète depuis des années avec cette curiosité qu’un roi et une reine sont sacrés. Les honneurs sont allés à Florence Favaro et à Gilbert Monnier. Ensuite, les membres de l’Abbaye ont fait le tour du village au son de l’Alexis Band, une fanfare qui recrute des musiciens dans toute la région, lors d’un cortège emmené par les porte-drapeaux des sociétés locales et par les récipiendaires et leur demoiselle d’honneur qui avaient pour nom Elsa Michel, Line Monnier, Melissa Locatelli et Manon Rombo.

Avec quelques haltes chez les rois qui ont respecté la tradition de la verrée offerte à toute la population. Une bien belle fête qui figure dans les traditions sympathiques de nos villages même si un membre de l’Abbaye déplorait qu’aucune bouteille n’ait été ouverte avant et pendant le couronnement, un comble dans un fief de vignerons!
Photo Pierre Mercier