Le Rimini night n’ouvrira jamais.

Arnex: fin de saga pour la disco

L’évacuation de la discothèque d’Arnex, ordonnée par le Tribunal des baux, a eu lieu le mercredi 13 novembre.

C’est dans le noir que la Municipalité, le juge, les gendarmes et le représentant du propriétaire ont constaté que les lieux avaient été entièrement vidés par le locataire et qu’il avait eu la bonne idée de couper l’électricité. Ce qui a eu pour conséquence d’amener de l’eau dans les sous-sols, car la pompe ne marchait plus.

Petit retour en arrière : la discothèque, connue sous le nom «Le Cash-Box» à son origine en 1976, puis «L’Arthur’s», ou encore «Le Why Not» (un nom qui est resté), ensuite «K-Ré Blanc» et «Euphoria» aurait dû s’appeler finalement «Rimini Night». Mais qu’importe le changement de nom, les Arnésiens ne l’ont jamais appréciée. Les nuisances engendrées : circulation, bruits, stationnement sauvage ont généré un nombre de plaintes ininterrompu.

Facture de Fr. 500’000.- envoyée à la Municipalité

Le nouvel exploitant, un Suisse résidant au Maroc, avait payé d’avance 2 ans de loyer au propriétaire et a cru pouvoir faire ce qu’il voulait des locaux. Il a donc entrepris de grandes rénovations, sans se soucier de mettre à l’enquête; le permis d’exploiter lui a donc été refusé. La Municipalité souhaitait une nouvelle affectation pour ce bâtiment et une grande majorité des habitants s’est opposée au moyen d’une pétition à la réouverture d’une boîte de nuit au centre de leur village.
Une bataille judiciaire s’est donc engagée, et le dernier recours du locataire au Tribunal fédéral a donné raison à la Municipalité fin 2012. Un nouvelle action judiciaire s’est alors engagée entre le propriétaire et le locataire pour faire évacuer les lieux. Le locataire a envoyé la facture des travaux à la Municipalité ! et est venu au dernier moment retirer tout ce qui pouvait avoir encore de la valeur.

Cette page enfin tournée, l’exécutif d’Arnex souhaite élaborer un nouveau PA (Plan d’affectation) et aimerait plutôt des logements dans ce bâtiment.


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire