Les anciens syndics devant la centrale et la Dent de Vaulion.

Anciens syndics

Ceux de l’ancien district d’Orbe étaient en balade jeudi passé Le rendez-vous était fixé à La Russille où les attendait Charles Burri, l’organisateur de la journée.

Après les retrouvailles et le café, ils ont visité la Centrale hydro-électrique des Clées. Le funiculaire, de 330 m. de long, amène les personnes à la salle des machines souterraine.

Descente impressionnante pour plus d’un(e)! La visite se poursuit à la découverte des turbines et des imposants alternateurs qui vont fournir l’électricité pour nos besoins. «La centrale des Clées produit chaque année 103 gigawattheure, soit 103 millions de kilowattheure. C’est assez d’électricité pour couvrir les besoins d’environ 30’000 familles qui peuvent s’éclairer, se chauffer ou se divertir grâce à la force de l’eau. Sans puiser dans des réserves de combustibles, sans produire de gaz à effet de serre. Selon les indications d’un panneau dans l’usine.

Cette visite s’est poursuivie aux Clées où un apéritif a été offert par la commune. Quelques truites se sont laissées prendre pour servir d’entrée au repas qui a suivi. 1985 Cette année-là, après avoir reçu la visite du Conseil d’Etat, des syndics de la région, dont Thérèse Stockmann, ont décidé de se retrouver une fois par année dans l’un ou l’autre des villages.

Cette année, c’est Charly Burri qui a organisé cette journée pour le plaisir non dissimulé des participants, aussi bien les dames que les hommes.


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire