Les rois Jean-Michel Magnenat, Eddy Zahnd, Philippe Schwendimann et leurs reines, le banneret et nouveau membre du comité Yoann Regamey, le petit roi, les dauphins et leurs demoiselles d’honneur.

Agiez: abbaye, une belle fête

Les rois Jean-Michel Magnenat, Eddy Zahnd, Philippe Schwendimann et leurs reines, le banneret et nouveau membre du comité Yoann Regamey, le petit roi,  les dauphins et leurs demoiselles d’honneur.

Les rois Jean-Michel Magnenat, Eddy Zahnd, Philippe Schwendimann et leurs reines, le banneret et nouveau membre du comité Yoann Regamey, le petit roi, les dauphins et leurs demoiselles d’honneur.

C’est avec une météo idéale que s’est déroulée la fête de l’Abbaye l’Elite d’Agiez.

Le suspens a accompagné tout le samedi, puisque l’un des rois tenait déjà du bout du doigt sa couronne depuis vendredi soir. Les traditionnelles verrées ont été servies aux deux extrémités du village; ceci a permis aux natifs du village, au long du parcours du cortège, de découvrir les maisons rénovées de celui-ci.

La partie officielle du dimanche après-midi a été conduite sous l’Arbalète de Guillaume Tell (Etienne Maire). Trois membres du Grand Conseil ont fait l’honneur à la confrérie d’être présents. Dans leurs discours les petits-fils Magnenat ont relaté leurs souvenirs d’enfances vécus à Agiez chez leurs grands-parents.

Dans son allocution le syndic Philippe Schwendimann, a déploré la main mise de l’Etat sur les petits villages et réaffirmé le désir de (l’irréductible village vaudois) nommé Agiez, de ne pas fusionner, car pour le moment un bon nombre de Rita-Faye tiennent encore à leur indépendance.

Lors des bals, l’ambiance était au rendez-vous, quelques participants âgés de 16 à presque 60 ans ont fait la fête jusqu’au lever du jour.

Photo Elisabeth Zahnd