Isabelle Cuche-Monnier relayera Sophie Mayor à la direction de la Tournelle.

Théâtre de La Tournelle: Sophie s’en va, Isabelle arrive

Isabelle Cuche-Monnier relayera Sophie Mayor  à la direction de la Tournelle.

Isabelle Cuche-Monnier relayera Sophie Mayor à la direction de la Tournelle.

Directrice du Théâtre depuis octobre 2008, Sophie Mayor quittera ses fonctions à la fin juin prochain. Elle a eu le bonheur d’être nommée à la tête de l’Echandole à Yverdon qui lui offre de plus grandes possibilités de s’exprimer avec des moyens très supérieurs à ceux du théâtre urbigène.

C’est pourtant avec regret que la citoyenne de Corcelles/Chavornay mais native d’Orbe s’en va. «Je me sens très urbigène et j’aime la Tournelle. Après avoir été administratrice de la Compagnie Extrapol de Porrentruy, j’ai choisi de venir ici pour animer une salle qui avait besoin d’un nouveau souffle. De dix spectacles, nous avons passé à 40 représentations annuelles depuis trois ans.

Grâce à l’appui du comité et notamment de sa présidente, Isabelle Cuche-Monnier, nous avons professionnalisé l’institution. En dehors des spectacles, le lieu est devenu vivant. Des cours, des ateliers (Dimanche sur les planches pour les plus jeunes), des répétitions, des lectures de contes avec la collaboration de la Bibliothèque ainsi que la création de deux troupes (Tournelle et Adonyme pour les ados) animent ces murs.

Je pars le cœur serré mais l’opportunité de diriger l’Echandole était trop alléchante. Je m’en vais avec le sentiment d’avoir rempli la mission qui m’était confiée et je me réjouis de savoir qu’Isabelle prendra le relais dans la continuité».

Amener le public à la culture

Ce passage de témoin s’est fait naturellement dans la mesure où Sophie et Isabelle étaient déjà en adéquation avec les buts à atteindre. D’autant plus qu’une nouvelle présidente, en la personne d’Alexandra Neuvecelle, a accepté de reprendre la charge d’Isabelle qui pourra entièrement se consacrer à sa nouvelle tâche.

«Notre vœu avec Sophie était de rendre le théâtre à la population qui ne semblait plus vraiment en adéquation avec celui-ci. Nous devons aller à la rencontre du public et l’informer de ce que nous faisons. Par exemple, nous avions travaillé avec les élèves de 8e VSO, l’an passé, et nous avons eu plaisir à les revoir pour le spectacle scolaire de cette année. Nous devons encore aller plus loin dans la démarche afin que le public s’intéresse davantage à notre travail et aux spectacles.

Comme nous allons intensifier la collaboration avec certaines structures locales comme la Commission Culturelle et des Loisirs, les écoles ou la Maison des Jeunes, etc».

Fille d’Arnex mais née au Mozambique, Isabelle Cuche-Monnier est aussi peintre-plasticienne et entend organiser des expositions dans un lieu où trois salles sont à disposition. Elle dit avoir six mois pour apprendre son nouveau job. Elle perpétuera le travail fait jusqu’ici, en offrant des «cartes blanches» à certains artistes comme ce fut le cas récemment. Il n’y aura pas de révolution mais la volonté d’apporter du plaisir au public et de l’initier toujours plus à la culture et à la création.

L’Omnibus souhaite bon vent à l’une comme à l’autre afin que le Théâtre de la Tournelle demeure un lieu incontournable de divertissements dans notre région comme l’Echandole d’Yverdon.

Photo Pierre Mercier