Romainmôtier se laisser emporter

210413_Romainmotier_Yaroslavl_01

Un maître, l’organiste Luigi Ferdinando Tagliavini

Comme chaque année, depuis plus de 30 ans, ont lieu à Romainmôtier les cours d’interprétation d’orgue pendant la deuxième quinzaine de juillet. Ils regroupent les organistes les plus grands, les plus titrés de l’ensemble de la planète. On en entend peu parler, tant il est vrai qu’il s’agit d’une rencontre de professionnels parmi les meilleurs.

Et que, en toute franchise, au vu de leur discographie et de leurs titres, ils n’ont nul besoin de publicité. Le côté merveilleux de ces cours est qu’ils ne s’adressent pas seulement aux meilleurs soucieux de perfectionner ce qui peut encore l’être, mais également aux organistes du rang.

En mémoire de Marie-Claire Alain

Quoi qu’il en soit, ce premier concert d’orgue était dédié à la mémoire de Marie-Claire Alain, immense organiste malheureusement décédée ce 26 février 2013.
La solennité de Couperin a donné un agréable contraste après les notes virevoltantes et papillonnantes de Girolamo Cavazzoni. On est loin du «Tombeau» avec ces instants qui fleurent bon l’été, l’insouciance et le foin qui sèche au soleil.

Le final vivaldien a permis de se laisser emporter bien au-delà des voûtes de l’Abbatiale vers la joie et la lumière. Qui d’autre que le rouquin italien à moitié débauché peut être capable d’une telle explosion de joie!