Minh Lâm-Thành adossé aux murs de «sa» ville.

Noï: toute une histoire

Minh Lâm-Thành adossé aux murs  de «sa» ville.

Minh Lâm-Thành adossé aux murs de «sa» ville.

Célèbre de par l’histoire, Orbe a aussi vu naître il y a 10 ans, un groupe de musique très spécial, «Noï». Formé par Minh Lâm-Thành, porte-parole du groupe, son frère et son plus vieil ami, ils se définissent comme des artisans de la musique. D’une musique éclectique. Le nom, lui, a été choisi car en vietnamien, il signifie «nouveau» et en roumain, «lieu», et c’est exactement l’idée qu’ils se font de leur groupe.

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

Leur ascension s’est faite très rapidement par le biais de multiples concours. De plus, ils ont été les premiers à passer sur Couleur3 sans contrat. Malgré
toutes ces joies, ils ont aussi traversé une période plus problématique. En effet, après avoir refusé que la production les «vende» à Universal, pour cause de remixage des morceaux, Noï s’est retrouvé sans producteur.

Mais Minh a décidé de ne pas abandonner et de se battre. C’est ainsi qu’il a repris le travail du producteur, en décidant de tout faire lui-même. Bien sûr, cela a quelque peu affecté sa cote de popularité auprès des pointures de la musique, mais il voit ça comme une certaine forme de jalousie et reste positif. S’ils ne peuvent pas se produire autant qu’ils le voudraient en Suisse, ils le font en France, où ils connaissent un réel succès. D’ailleurs, ils ont récemment gagné un concours à Paris, à leur plus grande surprise, car ils se produisaient contre 12 groupes parisiens de grande renommée.

La musique, une thérapie

Quand il avait 15 ans, Minh a découvert «The Cure», célèbre groupe de rock britannique et ce fut pour lui une révélation. «La musique est devenue pour moi un besoin, une nécessité. C’est la meilleure thérapie que j’aie trouvé.»

En tant que compositeur du groupe, il met toute son âme dans sa musique et s’y pose les bonnes questions. En effet, ses chansons ont pour principal fil rouge les questions existentielles: «Qui, pourquoi, comment?» Pour le reste, c’est simple, les autres membres se collent sur la musique si elle leur plaît.

Pour ajouter encore plus d’âme à tout ça, ils ont décidé d’inclure une démonstration de peinture à leurs concerts. En effet, à chacune de leur représentation, un peintre crée une toile en live. Et la peintre n’est autre que la fiancée du «leader», Minh.

En conclusion, et après avoir écouté un de leurs albums, je dirais que même si cette musique n’est pas conventionnelle, ça vaut la peine de l’écouter, et c’est une belle découverte pour moi.

Photo Katy Josi