Stationnement interdit à Budapest.

Metzger & Bauer: récit d’une tournée en Europe de l’Est

Stationnement interdit  à Budapest.

Stationnement interdit à Budapest.

C’est dans leur local situé dans les anciens murs du moulin Rodynam que le groupe urbigène Metzger & Bauer nous accueille chaleureusement pour nous faire part de leur aventure en Europe de l’Est. Créé il y a plus de trois ans à Orbe, Metzger & Bauer est un groupe de rock expérimental mélangeant des influences de blues et de jazz et s’inspirant de musiciens tels que Led Zeppelin et Tom Waits.

Fabrice, le chanteur et batteur du groupe aime à qualifier leur musique de «valse sale». Style très expressionniste donc, la voix rauque et séchée du chanteur s’accorde subtilement aux différents instruments : harmonica, saxophone, guitare et basse.

Leur tournée commence le 16 juillet à Genève pour se terminer deux semaines plus tard à Novi-Sad, en Serbie. A peine le temps d’organiser une date supplémentaire que les voilà s’embarquer dans leur bus, prochaine destination : Leipzig, Allemagne. Accompagnés du duo expérimental Heu{s-k}ach, dont l’un des membres fait aussi partie de Metzger & Bauer, les cinq jeunes hommes ont donné neuf concerts de la Pologne à la Roumanie en passant par la Hongrie et la Macédoine.

Sans les contacts D’Incise, membre d’Heu{s-k}ach, le groupe reconnaît qu’il n’aurait pas eu la chance de vivre une aussi belle expérience. «Nous avons été très touchés par les différentes rencontres que nous avons faites. Les gens étaient très accueillants et nous ont même hébergés chez eux, déclare Nicolas, guitariste du groupe.

Le public était parfois sceptique, peu habitué à voir des musiciens venus de l’étranger mais au final ils étaient réceptifs à notre musique, dansaient et nous demandaient de revenir.»

Le groupe a sillonné les routes d’Europe de l’Est pour jouer dans des espaces alternatifs, des salles de concert plus grandes comme à Bucarest ou Bydgoszcz (Pologne) et même dans un bar à motard à Zrenjanin (Serbie). En deux semaines, ils ont parcouru plus de 6000 km à bord de leur bus partant tôt le matin pour aller jouer le soir même dans une autre ville. A Budapest, ils ont pourtant bien cru ne jamais pouvoir aller chanter le soir même à Arad (Roumanie).

En effet, après une soirée arrosée, quelle ne fut pas leur surprise au matin de voir un sabot d’arrêt bloquant leur bus. «Dans les autres villes où nous avions joué, le stationnement était gratuit, nous dit Piero SK, guitariste et saxophoniste. Il a fallu nous rendre à la police pour régler le problème et foncer rapidement au concert suivant, situé à plus de 250 km de là. C’était mémorable car même dans les pires moments, il y avait de la bonne ambiance.

Metzger & Bauer espèrent recommencer cette expérience l’année prochaine avec cette fois-ci un nouveau répertoire puisqu’ils viennent d’enregistrer leur premier CD.
Affaire à suivre !

Photo Metzger et Bauer