Le HC Vallorbe corrigé à domicile

NB120113_Vallorbe_HC_Plan_Ouates_31

Match prometteur à la Patinoire des 3 Vallons samedi soir passé entre le HC Plan-Les-Ouates, 2e au classement et le HC Vallorbe, 3e. «Un match important qui va montrer exactement où se situe notre valeur cette saison» prévoyait le président Pierre Rigoli avant la rencontre.

De fait, cette prédiction a été dépassée, car les protégés de l’entraîneur Lionel Barraud ont littéralement sombré sous les coups de boutoir d’un adversaire redoutablement efficace, mais coriace, dur et «qui charge visiblement pour faire mal» pour reprendre l’expression de l’un des Vallorbiers. Après un premier tiers temps nul et vierge, on s’attendait à une réaction du HC Vallorbe.

Mais c’est depuis l’autre côté de la patinoire qu’est venue la correction. Les hommes de l’entraîneur Joël Kohler ont pilonné le but de Mickael Pugin, qui aura vu passer 6 fois le palet au fond de sa cage. Si l’un ou l’autre de ces buts est à mettre à son débit, le reste provient avant tout de l’incapacité du HC Vallorbe à construire en phase finale. Manque de rapidité, imprécision, passes inutiles, bref le cocktail proposé par les locaux n’avait visiblement pas la saveur requise et, si l’on ajoute à cela que l’adversaire a commis un nombre incalculable de fautes parfois méchantes (1x2’, 4x10’, 2x20’ et 2 pénalités de match), il n’en fallait pas plus pour que le vaisseau sombre.

Avec comme résultat un 1-6 sévère, mais qui reflète la physionomie de la partie. Le HC Vallorbe est encore 3e au classement, mais il faudra qu’il corrige le tir s’il entend participer sereinement aux play-off.

Photo Olivier Gfeller

Premier test positif en play-off pour le HC Vallorbe

Pour son premier match en quarts de finale des play-off de troisième ligue (groupe 11 ouest), le HC Vallorbe n’a pas manqué son entrée en matière. Il est en effet venu à bout du HC Plan-les-Ouates par 4-3, en réussissant un superbe premier tiers dans lequel il a pris un avantage (3-1) qui s’avérera décisif au décompte final.

Dans le deuxième tiers en effet, comme elle en a parfois la tendance, l’équipe de Lionel Barraud s’est un peu relâchée et a cédé sous le poids des attaques adverses.

Un deuxième tiers qu’elle a finalement perdu 2-1. Le troisième tiers est resté nul, au plan du score, même si les occasions n’ont pas manqué de part et d’autre. Prochain match le 7 février à Thônex et en cas d’égalité, troisième et dernier match le 11 février à la patinoire des Trois Vallons à 18 h. 30.

Photo Olivier Gfeller

Le HC Vallorbe brille dans le tour qualificatif



Mardi soir à la patinoire des Trois Vallons, dans des conditions météorologiques excellentes, le HC Vallorbe I recevait le CP Meyrin. Même si le match ne fut pas d’une très grande qualité, les joueurs locaux se sont imposés dans le temps réglementaire par 7 buts à 6. Après avoir livré un premier tiers-temps de bonne facture, le HC Vallorbe a un peu «tricoté tout seul durant tout le second tiers», pour reprendre les mots de l’arbitre Laurent Conus après la partie. La fin du match a été marquée par un durcissement subit du jeu du fait des visiteurs, sans que l’on sache vraiment pourquoi, avec en prime les pénalités qui devaient être infligées.

«Pour nous cette saison est sportivement la meilleure que nous aurons vécue comme membres du comité» précisait le président Pierre Rigoli. «Les performances de la Une ainsi que celle des juniors et des Mosquitos sont excellentes. Nous occupons les toutes premières places des classements et l’objectif d’atteindre les play-offs n’est plus très loin » ajoutait Pierre Rigoli entre deux poignées de mains et la dégustation d’un vin chaud bienvenu. Il faut dire que la collaboration avec le HC Yverdon se révèle de part et d’autre comme une excellente option.

«Certains de nos juniors peuvent jouer en plaine, alors que ceux que le nouvel entraîneur Lionel Barraud juge aptes à jouer en première équipe ont l’occasion de monter à Vallorbe pour s’exprimer sur la glace», précisait le vice-président Stéphane Viennet. Si on compare la jouerie de cette saison avec celle de l’an passé, pas de doute que la fluidité s’est améliorée. «Il ne faut pas non plus oublier que nous jouons et jouerons toujours un hockey-plaisir à Vallorbe. Pas de question d’argent ici, ni d’achat de joueurs ou autres. Nous ne pouvons pas et ne le voulons pas » précisait encore Stéphane Viennet.

Avec 13 matches gagnés et 29 points, le HC Vallorbe I pointe à la deuxième place du classement de son groupe. Les trois premiers du groupe se tiennent de près et la prochaine rencontre du 14 au Mouret, contre l’actuel troisième, sera donc importante sinon décisive. Prochain match à Vallorbe le vendredi 20 janvier à 20h30 contre le EHC Sennsee. L’occasion de suivre en direct les performances des deux topscorers actuels du groupe que sont les Vallorbiers Andy Knuchel et Joni Widmer.

Photo Olivier Gfeller

Fin de saison pour le HC Vallorbe I

Après avoir perdu sur la patinoire de Serrières-Peseux son premier match en demi-finales de Play Off, le HC Vallorbe recevait vendredi soir passé ce même adversaire en match retour à la Patinoire des Trois Vallons. Dans une ambiance plutôt festive, mais assez réaliste, du moins du côté des dirigeants du club.

Le président Pierre Rigoli se plaisait à rappeler que les objectifs de l’année étaient atteints, puisque «la une, la deux, les Bambinis et les novices du club sont tous en finale dans leur groupe respectif». Devant une bonne centaine de supporters plutôt démonstratifs, l’équipe locale a couru après le score tout au long du match. Le premier tir au but véritable de Serrières avait fait mouche à la 2e minute déjà, ce qui plaçait rapidement les hommes de Philippe Moine devant l’obligation de marquer.

La marqueuse officielle du HCV Carina Jecker, qui officiait ce soir-là, avait pronostiqué peu avant le début du match que cette confrontation serait difficile à gagner. «Serrières a tout gagné dans les matches du championnat normal, sauf une fois contre nous» précisait-elle. Et son pronostic s’avérera juste au final. Malgré un bon engagement physique, le jeu des Vallorbiers semblait reposer sur une organisation un peu moins fluide que celui de leurs adversaires.

Avec parfois une absence regrettable devant le but adverse, juste au moment décisif. Si l’on ajoute à cela l’importance de l’enjeu et l’obligation de gagner pour rester dans la course, qui parfois a tendance à faire monter la tension nerveuse, la tâche était trop difficile pour l’équipe locale. «On a peut-être manqué d’un peu de jus, après cette semaine de relâche scolaire» avouait après le match Anthony Margot, qui précisait être tout de même content de cette saison 2010-2011.

Une saison qui aura aussi ravi les supporters locaux.

HC Vallorbe – HC Serrières Peseux 3-6 (1-3 1-1 1-2)
Buts: 2e  0-1; 7e Christophe Terrapon 1-1; 11e 1-2; 15e 1-3; 21e 1-4; 37e Christophe Terrapon 2-4; 53e  2-5;  51e 2-6, 54e Anthony Margot ( Yan Resin, Gilles Mayland) 3-6.
HC Vallorbe: Benoit Laffely, Lionel Baruchet, Adrien Ebel, Gilles Mayland, Ilar Soulaimana, Anthony Margot, Raphaël Calame, Andy Knuchel, Tristan Jecker, Yan Resin, Gaétan Perrenoud, Christophe Terrapon, Sylvain Gilliéron, Joni widmer, Alexandre Barbezat. Entraîneur : Philippe Moine.
Notes: patinoire des Trois Vallons, 150 spectateurs. Arbitrage de Philippe Zurcher et Bernrad Cottier.
Pénalités: 10x2’ et 2x 10’ contre HC Vallorbe; 11x2’ contre HC Serrières Peseux.

Lutte pour le puck

Hockey: Vallorbe I se rapproche des play-off

Lutte pour le puck

Lutte pour le puck

Samedi soir passé à la patinoire des Trois Vallons de Vallorbe, l’ambiance était tendue, voire même plus. Il faut dire que le classement, avant le match de l’équipe de l’entraîneur Philippe Moine donnait à penser qu’une accession aux play-off était tout à fait réalisable cette saison. Avec deux points de moins au compteur que leurs adversaires fribourgeois du Mouret, les hommes en orange se devaient de sortir le grand jeu. Et ce n’est justement pas ce qu’ils firent durant le premier tiers-temps, au cours duquel ils se virent infligés plusieurs pénalités, tout comme leurs adversaires, mais ne surent pas profiter du surnombre lorsque les Fribourgeois étaient en «prison». Les Vallorbiers ont même évolué à trois contre cinq, mais sans trouver comment concrétiser. Au contraire le score à la fin de la première période était de 0-2.

Un deuxième tiers efficace

Remonter au score, tel a été le mot d’ordre de l’entraîneur des Vallorbiers à la pause. Et ils y sont parvenus à force de travail à travers deux buts de Adrien Ebel et de Gilles Mayland. Mais ce fut au prix d’une sortie définitive en direction des vestiaires pour Jimmy Drezet, sans doute un peu énervé par un arbitrage discutable, qui a copieusement insulté les arbitres à plusieurs reprises, notamment depuis sa cage «en prison».

La décision tout à la fin du temps réglementaire

C’est finalement un peu plus d’une minute avant la fin du temps réglementaire que l’avantage a passé du côté vallorbier avec un but superbe de Anthony Margot. Malgré la sortie de leur gardien décidée après un temps mort, les Fribourgeois n’ont pas réussi à coller au score, dans un troisième tiers plus que musclé et durant lequel les injures ont également fusé en direction d’un trio arbitral qui ne s’est pas fait que des amis du côté de la cité du fer.

Grâce à cette victoire, le HC Vallorbe est quatrième à deux longueurs de Lausanne II, son futur adversaire. On peut raisonnablement penser qu’une bonne partie du trajet pour les play-off a été parcourue avec succès.

HC Vallorbe – Le Mouret 3-2 (0-2 2-2 3-2)
Buts: 2e Purro Steve (Sciboz Thierry, Huguenot Bertrand) 0-1; 17e Giroud Damien (Marty Jonathan, Künzli Philippe) 0-2;  27e Ebel Adrien (Mayland Gilles, Gilliéron Sylvain) 1-2; 32e Mayland Gilles (Widmer Joni, Knuchel Andy) 2-2; 58e Margot Anthony (Widmer Joni, Terrapon Christophe) 3-2.
HC Vallorbe: Adrien Ebel, Gilles Mayland, Anthony Margot, Andy Knuchel, Tristan Jecker, Yan Resin, Gaëtan Perrenoud, Jimmy Drezet, Christophe Terrapon, Sylvain Gilliéron, Joni Widmer, Alexandre Barbezat. Entraîneur: Philipe Moine.
Le Mouret: Steve Purro, Damien Giroud, Jérémie Savio, Bertrand Huguenot, Yannick Bongard, Thierry Sciboz, Jonathan Marty, Vincent Vonlanthen, Cédric Denervaud, Nicolas Vaucher, Philippe Künzli, Ludovic Clément, Gaëtan Descloux, Martin Egger, Philippe Giroud, Damien Varli. Entraîneur Martin Egger.
Notes: patinoire des Trois Vallons à Vallorbe, 100 spectateurs. Arbitrage de Ian Fontaine et Roland Pahud.
Pénalités: 4x2’, 1x4’, 3x10’, 1x20’ contre Vallorbe; 8x2’, 1x4’, 1x10’ contre Le Mouret.

Photo Olivier Gfeller

La première équipe du HC Vallorbe a passé une saison tranquille

HC Vallorbe : beau final pour une saison particulière

La première équipe du HC Vallorbe a passé une saison tranquille

La première équipe du HC Vallorbe a passé une saison tranquille

La saison est terminée pour les joueurs   du HC Vallorbe. Un hiver qui avait commencé de manière bizarre pour ses hockeyeurs. Intégrés dans un groupe de 3e ligue à huit équipes, ils ont appris d’emblée qu’ils ne seraient plus que six, puisque deux clubs ont renoncé à prendre part à la compétition.

Dès lors, seule la lutte pour le titre et éventuellement la promotion concernait les participants. Une sorte de soulagement aussi, car il n’y aurait pas de relégation et comme le club vallorbier n’avait pas des ambitions démesurées, l’avenir dans la ligue était assuré. A partir de cette information, il a été pénible de mobiliser totalement l’effectif et le début de championnat s’est avéré difficile.

Par bonheur, l’équipe pouvait disputer les play-off. Du même coup, elle faisait oublier son début de saison mitigé. Elle finissait par plier en demi-finale contre Genève Servette II, en concédant deux courtes défaites dans la ville du bout du lac Léman (3-4 et 4-5) pour une victoire probante à la maison (7-0).

Si le public est venu nombreux et a créé une belle ambiance lors de cette phase terminale, l’équipe première ne réunit que deux joueurs du lieu, le solde venant pour l’essentiel de Lausanne et Yverdon.

Le hockey perd de son intérêt

Cette saison, le club a aligné trois équipes en championnat, soit une en 3e  ligue, une deuxième en 4e et une formation corporative. Malheureusement, il n’a plus de formations juniors par manque d’effectif.

Car l’engouement pour le hockey sur glace est en baisse en Romandie, constat que l’essentiel des clubs fait dans le pays. Désormais, les jeunes mordus évoluent à Yverdon, selon le président Pierre Rigoli, qui met en avant son école de hockey qui concerne une quinzaine d’enfants.

«Nous faisons tout pour attirer les jeunes à notre sport. Ainsi, les enfants de l’école ne paient que cent francs de cotisations et l’équipement est fourni par le club. La moyenne de nos cotisations se situe à Fr. 220.–Cela contribue au budget de la société qui se monte à près de Fr. 80 000.–.

Pour parvenir à réunir cette somme, nous organisons plusieurs manifestations comme le loto, la fondue de soutien, le bal du Petit Nouvel-An et le skateton ainsi que le sanglier à la broche, manifestation que nous organisons tous les deux ans dans la localité. Je dois aussi dire que notre survie dépend beaucoup de la Commune qui investit Fr. 75 000 .– dans le domaine de la patinoire, alors que les commerçants locaux nous soutiennent de belle manière», nous dit M. Rigoli.

Moins de patineurs

De son côté, Dominique Laffely, responsable du mouvement juniors, déplore que les écoles ne fréquentent pas suffisamment la patinoire: «Nous avons plus de classes du district, de Chavornay en particulier, qui viennent patiner que de Vallorbe. Cela dépend des professeurs, mais je regrette que l’on ne profite pas davantage de cette magnifique installation».

Autre constat désarmant, le public vient de moins en moins patiner. Il est vrai que la patinoire est relativement occupée, les soirs de semaine, par les hockeyeurs et les membres du Club de patinage artistique.

Sur le plan touristique, nous avons quelques hôtes français qui viennent lorsque les conditions d’enneigement ne sont pas bonnes dans leurs stations, mais les frontaliers ne sont pas des clients. Ce n’est pas très encourageant à l’heure où la coopérative des Trois Vallons, qui gère la patinoire, envisage de la couvrir en intégrant des panneaux solaires pour économiser l’énergie.

En dépit de ce manque de fréquentation, Pierre Rigoli souhaite que son club continue d’offrir la possibilité de patiner et de jouer au hockey, peu importe si par la suite les jeunes poursuivent leur activité sportive dans d’autres clubs.

Patinoire
Un toit à l’avenir ?

Les conditions atmosphériques particulières qui ont sévi au cours des deux derniers hivers ont provoqué une réflexion de la société coopérative de la patinoire des Trois Vallons, qui s’est posé la question d’une couverture éventuelle de l’installation.

Son président, Philippe Mamie s’en explique: «Nos employés ont perdu beaucoup d’énergie à évacuer la neige ou à la raboter après des pluies. Comme en plus le soleil, en particulier au début et à la fin de la saison, nous oblige à utiliser beaucoup d’énergie pour le maintien de la glace, nous en sommes venus à cette réflexion.

La Commune de Vallorbe, qui est membre du comité, nous a demandé d’affiner le projet que j’estime à un million et demi de francs».

Dans l’esquisse actuelle, il n’est pas prévu d’installer une bulle, mais bien de construire une charpente avec, sur sa face sud, une surface qui puisse permettre l’installation de cellulles photovoltaïques, sur une surface de 1 500 mètres carré environ, qui permettraient de produire l’énergie pour les besoins de la patinoire, voire bien davantage, un surplus qu’il serait possible de vendre aux sociétés électriques.

Il faudra aussi veiller à la construction des piliers en sous-sol, car la patinoire est installée sur l’ancien lit de l’Orbe. Les initiateurs du projet souhaitent également pouvoir conserver l’environnement naturel de l’enceinte et si le projet devait se concrétiser, ce toit devrait être construit au cours de l’année prochaine.