Lors de la partie officielle depuis la gauche: Jean-Michel Charlet, président de la fondation Pré-Giroud et Stéphane Costantini, syndic de Vallorbe.

Vallorbe: Fort de Pré-Giroud, Brisolée royale pour la fin de saison

Samedi 13, c’est par un beau temps automnal que le fort Pré-Giroud a clos sa 30e saison d’ouverture au public. Châtaignes grillées au feu de bois, raclettes et généreux buffet froid ont régalé la centaine de participants. Quelques simulations de détonations faisaient sursauter, rappelant qu’il s’agit bien d’un ouvrage militaire.

Lors de la partie officielle réunissant, entre autres, Jean-Michel Charlet, président de la fondation Pré-Giroud et Stéphance Costantini, syndic de Vallorbe, on rappelle qu’il s’agit d’un des plus beaux forts et qu’il y a un devoir de mémoire à assurer sa pérennité. Merci aux nombreux bénévoles qui y oeuvrent!

Ouverture de la prochaine saison mi-mai 2019.
www.pre-giroud.ch ou 079 622 53 40.

La petite Méline dans les bras de son papa.

Chavornay: la petite Méline est la 5000e habitante

La population est en constante augmentation

En 2008 la cité aux corbeaux comptait 3387 âmes. Dix ans plus tard, certes avec l’apport de la fusion avec Corcelles-sur-Chavornay et Essert-Pittet, le cap des 5000 habitants est allègrement franchi. L’honneur en revient à la petite Méline qui, du haut de ses trois ans, a en toute simplicité été fêtée au Refuge des Thuyas. Installée dans le Nord-vaudois, la famille Bonhoure a quitté sa Toulouse natale il y a une dizaine d’années pour venir travailler dans le Nord-vaudois. Elle a rejoint Chavornay à mi-août. C’est ainsi qu’est revenu à la petite Méline, l’honneur d’être la 5000e habitante du village.
Nouveaux citoyens et naturalisés

Par la même occasion les autorités de Bavois et de Chavornay ont célébré leurs nouveaux citoyens, les plus jeunes nés en 2000 et qui cette année ont atteint la majorité, ainsi que les nouveaux naturalisés. En 2018, Bavois compte 12 jeunes citoyens et 10 naturalisations alors que Chavornay affiche 70 jeunes et 30 naturalisés. Les invités présents à cette traditionnelle rencontre ont eu l’occasion de participer à la plantation d’un arbre commémoratif. La manifestation s’est terminée par une sympathique agape au Refuge des Thuyas.