La place du Marché et l’Hôtel de Ville.

Orbe: Conseil communal express, peu de choses à l’affiche

En 42 minutes top chrono, le Conseil communal urbigène du jeudi 6 septembre a épuisé, vite fait bien fait, son ordre du jour. L’efficace présidente du Conseil, Emanuelle Rossier, a procédé à l’assermentation de Ajmi Kurtisi, représentant d’Union Libre, alors que les groupes PLR et UDC n’ont matériellement pas eu le temps de proposer des remplaçants pour leurs formations.
Les deux préavis soumis aux conseillers ont trouvé grâce sans difficulté. Le nouveau règlement sur la taxe de séjour et sur les résidences secondaires est passé à l’unanimité tandis que le préavis pour le remplacement du silo à sel du service des travaux-voirie a été adopté lui à l’unanimité moins une abstention.
Informations municipales...
Du côté de la Municipalité, il a été signalé, entre autres, que la remise en état du mur d’enceinte de la place du Château se terminerait fin novembre, avec un dépassement de crédit lié à deux dommages découverts au cours des travaux. Le remplacement des faux plafonds de Chantemerle, lui, est achevé.

... et questions des conseillers

La palme de l’animation revient à Philippe Cochard qui a voulu vérifier et a obtenu une confirmation du syndic: ce sont bien 50 centimes par habitant que la commune verse pour assurer une partie du financement de la réception du nouveau président du Grand Conseil à Yverdon. Au passage, le conseiller rappelle que les présidents du Conseil communal urbigène rincent de leurs propres deniers, lors de leur nomination au perchoir communal. Il s’est également enquis de l’avancement du projet de création d’une structure foncière régionale destinée à acquérir le terrain et les bâtiments occupés par l’ancien «military shop». Selon le syndic le projet avance et devrait se concrétiser au début de l’automne.

De gauche à droite: Henri Germond, syndic d’Orbe et Christian Kunze, syndic de Chavornay.

Orbe-Chavornay: la Boucle , sur le chemin du rapprochement

L’Association pour le Développement Économique Orbe-Chavornay a organisé une promenade du dimanche, le 9 septembre. La population était invitée à rencontrer «ses entreprises», pour la plupart installées dans la plaine entre les deux localités, en suivant un parcours de 8 km sans voitures. Partout l’accueil était simple, des professionnels répondaient avec plaisir à l’intérêt des visiteurs.
Plaine de vélos

Près de 1200 personnes sont venues découvrir les entreprises d’Orbe et de Chavornay en utilisant des moyens de mobilité douce. Des rencontres, il y en a eu beaucoup entre les gens du coin sur le parcours, fait en partie de chemins agricoles. On pouvait y croiser les syndics des deux communes circulant côte à côte dans un petit véhicule électrique. Découverte aussi de cette plaine sous un angle de comptoir grandeur nature, dont le ciel bleu est indispensable au succès populaire. Les familles profitaient de l’attraction des tortues ou de la distribution de glaces, les duos voulaient finir la boucle pour avoir toutes les réponses du concours. C’était un beau défilé de marcheurs et de cyclistes en grappes. La seule ombre au parcours est qu’il n’y en avait pas, le soleil tapait sur les participants qui auraient aussi voulu trouver un banc ici ou là. Le partage du chemin n’a pas toujours été évident entre les cyclistes et les piétons, mais facilement amélioré à coups de sonnettes et de bonjours.

En revanche il est un point sur lequel tous les interrogés sont d’accord: «C’est à refaire!».