Les rois, de gauche à droite: Xavier Duquaine, Marc-André Pisler, Christian Kinder 1er roi, Loïc Fucinos, Pascal Gillabert, Luc Michoud, Jean-Luc Magnenat.

Orbe : Abbaye 2014, la famille Magnenat fait une moisson de très bons résultats

Les résultats

Cible Abbaye: 1er Christian Kinder, 439 pts, 2e Xavier Duquaine, coup centré 97 pts pour un total de 389 pts, 3e Marc-André Pisler, 417 pts, 4e Pascal Gillabert 386 pts appuyés d’un 97, 5e Jean-Michel Magnenat, 405 pts.
Cible 150e: 1e Jean-Michel Magnenat, 447 pts, 2e Paul Dessaux, 430 pts appuyés d’un 99, 3e Luca Masciullo, 423 pts, 4e Adrien Magnenat, 416 appuyés d’un 100.
Cible surprise: 1er Jean-Luc Magnenat, 46 pts dont 2 x 10, 2e Daniel Kündig, 46 pts dont 1 x 10, 3e Luca Masciullo, 43 pts dont un 10.
Cible Garde d’Honneur: 1er Max Gamper, 813 pts, 2e Daniel Monnier, 796 pts, 3e Jean-Michel Magnenat, 791 pts.
Tir des garçons 14-16 ans: 1er Luc Michoud, 86 pts dont 3 x 10, 2e Jérémy Troyon, 83 pts, 3e Julien Savary, 82 pts dont 1 x 10.
Tir des garçons de 10 à 13 ans: 1er Loïc Fucinos, 89 pts dont 4 x 10, 2e Ludovic Richard, 85 pts dont 1 x 10, 3e Alexis Troyon, 81 pts dont 1 x 10.
Tir des filles: 1er Océane Buchs, 80 pts dont 1x10, 2e Perline Magnenat, 78 pts dont 1x10, 3e Gaïane Maire, 75 pts.
Tir des dames: 1e Myriam Schertenleib, 46 pts dont 2 x 10, 2e Lucie Mojonnier, 45 pts dont 2 x 10, 3e Sylvie Troyon, 45 pts dont 1 x 10.

L’Abbaye en chiffres
- 1 myriade de couleurs
- 200 membres
- 119 tireurs
- 2 000 cartouches tirées
- 5 cortèges
- 7 rois
- 7 reines: Lucie, Cloé, Fanny, Marine, Pauline,
Océane et Gaïane
- 1 population en fête
- 1 église «presque» pleine
- 1 pasteur Brun et 1 abbé Martin
- 218 m. de guirlandes de buis
- 350 personnes au banquet
- 1 apéritif sur le château offert par la Commune et
la Raiffeisen
- 1 hymne très vaudois
- 3 jours de joie
- 1 jambon de 7,689 kg gagné par Pascal Michaud
- 1 lanterne rouge dédiée à Pierre-Alain Wieland et
enfin
- 1 rendez-vous pris pour dans deux ans.

Le 1er citoyen vaudois entouré des huissiers

Lignerolle: une réception historique

Mardi après-midi s’est déroulée à Lignerolle la cérémonie de réception, dans son village, du premier citoyen vaudois Jacques Nicolet, élu début juillet à la présidence du Grand Conseil. Le soleil et la bise étaient au rendez-vous et les participants très nombreux, offrant un spectacle haut en couleur. La présence en particulier des Milices vaudoises, à pied et à cheval ou encore des Brigands du Jorat, dans leur bleu de travail typique et affublés de leur couvre-chef particulier ajoutait encore une note bien vaudoise à une manifestation qui ne s’est plus déroulée dans l’ancien district d’Orbe depuis 60 ans.

La surprise du syndic

Avec un ordonnancement réglé comme du papier à musique, mais dans la plus parfaite convivialité officielle vaudoise, les participants ont reçu la première surprise du syndic Olivier Petermann en voyant surgir de derrière la colline sur le coup de 15 h. 30 rien moins que la Patrouille de Suisse venue tout exprès de Payerne saluer de quelques coups d’aile et d’un bruit d’enfer le nouvel élu.

Longue partie officielle

Dans un battoir communal comble comptant pas moins de 530 places assises, tous les officiels et les convives ont pris place pour une longue partie officielle au cours de laquelle non moins de 9 discours ont été prononcés. On a bien sûr beaucoup évoqué le parcours politique et le caractère volontaire de l’élu. Du président du Conseil d’État Pierre-Yves Maillard à l’ancien président du Grand Conseil Laurent Wehrli en passant par le président du comité d’organisation Jean-Claude Nicod, tous ont loué les qualités de Jacques Nicolet, visiblement touché par un flot ininterrompu de compliments et de voeux.

Un premier citoyen ému

Au moment de prendre la parole, le nouveau 1er citoyen vaudois, visiblement très ému, a notamment parlé du Battoir de Lignerolle, ce bâtiment racheté il y  a longtemps pour un franc symbolique par la collectivité, une opération qui lui a faire dire «qu’à Lignerolle votre franc est encore plus gros que dans une grande chaîne de magasins bien connue». Après un moment de détente juste derrière le battoir, tous les corps constitués et les invités ont formé un cortège qui a parcouru le village avant de se diriger vers le lieu de la partie gustative, le nouveau hangar à poules non encore utilisé appartenant à l’élu et à son fils. Un grand coup de chapeau aux organisateurs et notamment au major Rutishauser et à ses hommes de la PC qui ont efficacement dirigé les visiteurs et veillé sur l’ordre durant la fête: une fête qui fut belle et qui restera dans les mémoires.