Le Musée du fer et du chemin de fer.

Vallorbe: le Musée du fer tient son chef d’exploitation

Après de multiples rebondissements, c’est à une très grande majorité que le délibérant de la cité du fer, placé lundi pour la dernière fois sous la présidence de Noureddine Ghennoune, a décidé d’octroyer un crédit annuel supplémentaire de Fr. 80 000.– à la fondation des Grandes Forges pour lui permettre d’engager un chef d’exploitation à plein temps pour le Musée du fer.

Épilogue heureux d’un chassé-croisé qui aura duré des mois, avant tout en raison d’une définition initiale du poste à pourvoir par trop imprécise et ambitieuse.

Du côté des comptes 2013, la Municipalité a reçu un «satisfecit» de la part du Conseil. Ils ont en effet été approuvés à l’unanimité. Avec un léger excédent de recettes techniques sur un total de recettes et dépenses de 19 millions de francs, la commune a retrouvé une situation financière appréciable. Sa marge d’autofinancement a doublé par rapport à 2012 pour se situer à plus de 3 millions de francs et tous les voyants sont au vert, notamment en raison d’un marché des capitaux toujours très avantageux. De solides provisions supplémentaires ont pu être comptabilisées. Cette embellie financière provient essentiellement d’une hausse du produit des impôts et de la bonne santé économique et immobilière locale, alliées à une gestion rigoureuse.

Le Conseil a encore accepté un crédit d’étude de Fr. 439 000.– pour la réalisation d’un PPA «Le Bugnon», aux alentours de la déchetterie et de la gravière qu’il va s’agir de remblayer à terme. Ainsi qu’un crédit de Fr. 298 000.– pour remplacer les canalisations d’eau potable et l’éclairage public au chemin des Champs-de-la-Croix.

Au chapitre des élections statutaires, c’est Yann Jaillet, du parti libéral radical, qui occupera le fauteuil du président dès la prochaine séance: il a été élu par 40 voix sur 44 bulletins délivrés. Le président sortant Noureddine Ghennoune a délivré un court message de remerciements à celles et ceux qui l’ont aidé durant son année de fonction et a souhaité bonne route à son successeur.

Le président sortant Nicolas Frey remet la clé de la ville à Jean-Marc Bezençon.

Orbe: dernière séance pour Nicolas Frey

Après l’assermentation de Alexia Verdon Joseph (PLR), le point sur la réponse à l’interpellation sur la politique de la mise en oeuvre de l’élimination des déchets a été reporté. Tous les autres points ont été acceptés.

Un préavis d’urgence concernant le PPA «Taborneires-Ducats-Passon» a été accepté pour compléter celui de fin 2013. Un rapport d’impact sur l’environnement devant y être joint.

Comptes 2013

L’exercice se termine mieux que prévu, avec un déficit de Fr. 390 721.98 au lieu des Fr. 918 110.– prévus. Il semble que les inquiétudes nées d’une prévision budgétaire négative ont été prises en compte et ont permis un résultat proche de l’équilibre. On peut noter que les dépenses occasionnées par la mise en place des zones 30 km/h et la réfection du chemin de Rive ont été prises en compte sur l’exercice et n’étaient pas au budget.

La commission de gestion, dans son rapport, a émis des vœux et observations qui sont ou seront mis en application par la Municipalité. Ce sont notamment la décoration de Noël, le chemin des Présidents, le revêtement du trottoir route de Chavornay, le nettoyage des lampadaires, un trottoir en couleur dans le virage de la Tournelle, les structures de l’UAPE, etc.

Nos chères rues

Un crédit de Fr. 290 000.– a été octroyé à la Municipalité pour la mise en séparatif de la rue du Moulinet-Sud et Fr. 54 000.– pour une étude du tonnage, qui devra fournir une cartographie précise de l’état des routes de la ville. Un crédit de Fr. 43 000.– est encore accepté pour remplacer une camionnette à la Voirie.

Le plus gros point du jour était la pétition Claudine Baudin sur la zone 20 km/h de la rue Sainte-Claire. La lettre de la délégation, qui a rencontré le municipal Pierre Mercier, a été lue. Celle-là y a exprimé son insatisfaction de n’avoir pas eu un «dialogue serein et constructif», l’un parlant de l’inversion du trafic et l’autre de la régulation de la vitesse dans la zone de rencontre. Le Conseil a accepté la prise en compte de la pétition et chargé la Municipalité de liquider l’affaire, sur la base des recommandations de la commission (dépose de bacs à fleurs, pose d’un radar pédagogique et inscription au sol de la limitation à 20 km/h).

Bureau 2014-2015

Jean-Marc Bezençon (PS) est élu président du Conseil par 51 voix, Pierre-Alain Wieland (PLR) est 1er vice-président et Philippe Cochard (UL) 2e vice-président. Les scrutateurs sont André Bally et Christophe Hunziker.

À la question de François Maréchal sur le RER, Jacques-André Mayor a indiqué qu’il est trop tôt pour dire ce qu’il en est. Il a l’espoir que la planification ne change pas, mais la cadence ne sera peut-être pas tout de suite à la demi-heure.

Le président sortant a remercié la secrétaire et l’huissier pour leur aide précieuse ainsi que les membres du Bureau et les conseillers avant de les inviter à partager un moment convivial au caveau.