Invitation à la promenade.

La rive gauche des Gorges est à nouveau praticable

La pluie et le gel de l’hiver passé avaient fait dérocher un pan de la paroi en dessous du Sentier Nature pour Tous entre Montcherand et Les Clées. Cet éboulement avait emporté une partie du chemin longeant la paroi qui avait été aménagé sur l’amenée d’eau de la Tuffière au réservoir de la commune d’Orbe sur le territoire de Montcherand.

Passage dangereux

Cet éboulement a été signalé au début mars à la Municipalité de Montcherand qui est en charge de l’entretien de ce tronçon du chemin dans les gorges. Celle-ci a réagi rapidement en mettant des banderoles qui ont très vite été arrachées. Elle a mis ensuite des barrières qui, malheureusement, ont fini au fond des gorges grâce à l’intervention de badauds. La commune de Montcherand, soucieuse de la sécurité des promeneurs, a ensuite installé des barrières cadenassées.

Travaux acrobatiques

Des contacts ont été pris avec un entrepreneur de la région qui a fait la proposition de monter un mur en béton. Cette solution, très difficile à réaliser à cause de l’accès, a été écartée, le béton, trop lourd et inesthétique, risquant d’entraîner à nouveau la paroi. L’ingénieur civil a proposé de poser deux culées et d’y fixer des poutrelles métalliques sur lesquelles viendra le platelage.

Cette solution a été adoptée et des travaux de préparation ont été faits en juillet et septembre pour nettoyer le passage et piquer la roche afin de pouvoir poser les poutrelles le plus près possible l’une d’elles sera cintrée pour suivre la courbe du rocher. Ces poutrelles ont été placées avec l’aide de l’hélicoptère qui avait été commandé pour des travaux sur la passerelle bleue un peu plus loin. Et, début novembre, l’employé communal de Montcherand et le municipal Bertrand Gaillard ont posé le platelage.

Grand merci aux communes faisant partie de la Convention des gorges de l’Orbe, qui entretiennent les chemins sur lesquels il fait si bon se promener.

Ciblez vos économies d’électricité

Comment diminuer sa consommation d’énergie électrique? Economie en francs ou en kilowattheures et pourquoi économiser?
Notre commune est membre des Cités de l’énergie. Lors d’une séance d’information le municipal Jacques-André Mayor a présenté un éminent spécialiste en la matière, Maurice Grünig, délégué à l’énergie de La Chaux-de-Fonds pour nous parler des économies d’électricité.
D’autres séances d’informations suivront, notamment pour la rénovation des bâtiments.

Utilisation rationnelle de l’électricité
Connaissez-vous votre consommation annuelle? La moyenne d’un ménage est comprise entre 3 200 et 4 300 kWh, et cela représente environ pour Fr. 800.– d’énergie et Fr. 400.– de taxes diverses, soit une dépense mensuelle de Fr. 100.–.

Le conférencier a décortiqué les différents appareils, depuis la petite lampe témoin aux gros consommateurs que sont les machines à laver, frigos et congélateurs, en passant par les nombreux petits instruments utiles ou gadgets qui composent la panoplie d’un ménage moderne.
Pour chaque cas, il a expliqué comment diminuer sa consommation, souvent par de petits conseils utiles.
Dans un ménage moyen, le lavage du linge et de la vaisselle compte pour 30%. Suivent: le froid avec 25%, la cuisson 15%, l’éclairage 15% et les divers petits appareils 15%.

Où économiser

Si un aspirateur est utilisé une heure par semaine, sa consommation annuelle sera de 50 kWh, soit un coût de Fr. 12.–. Un wi-fi de 8 watts, ce petit gadget vous facilitant les raccordements sans fils, consomme en une année 70 kWh, soit Fr. 17.–. Il en va de même pour de nombreuses petites lampes, transformateurs, horloges etc.
Pour les gros consommateurs, comme les machines à laver, les congélateurs etc. le seul moyen d’économiser est d’acheter des appareils avec des étiquettes A, soit des appareils dernier cri, mieux isolés, économisant l’eau. Mais, si un appareil fonctionne encore bien, il ne faut pas le changer sans avoir bien calculé les économies réelles.
L’éclairage avec des lampes LED permet de sérieuses économies d’électricité; même si leur coût est plus élevé, le bilan final est intéressant.

Réactions du public

Une partie du public se rend compte que les économies en francs sont très faibles. Le confort a un prix que chacun, chez nous, peut se payer; Fr. 100.– par mois, en comparaison avec les assurances maladies c’est peu. Où le message a de la peine à passer, c’est que ce sont les kWh qu’il faut économiser, car cette énergie il faut la produire. Par exemple, un meilleur dimensionnement des pompes de circulation des chauffages peut remplacer une centrale nucléaire et même une 2e centrale en coupant les petits appareils lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

L’information doit être continue, suivie d’actions si l’on veut vraiment sortir du nucléaire.