L’Abergement: l’Abbaye des Chasseurs 1803 en liesse

Tout commence le mercredi, avec la fabrication des couronnes; jeudi on décore le sapin monumental de la Liberté au centre du village, vendredi a eu lieu le tir laser des enfants avec ouverture du caveau et, samedi, jour festif de tir. Après la sonnerie de la diane, assemblée à la salle de l’église où est admis le 54e membre de l’abbaye, Bertrand Lebeurier. Puis, moment d’émotion, Gilbert Jomini cède son bâton d’Abbé-président après dix ans de règne à son successeur Michel Brand. Gilbert Jomini a innové dans le déroulement de cette fête traditionnelle, avec l’animation de la journée du dimanche, actuellement le rallye pédestre par équipe à travers le village.

Médailles, couronnes et flonflons

Samedi, début des tirs dès 9 h., puis à 11 h. 30, pause apéro et repas des fins guidons, 17 h. 30, moment très attendu du couronnement des rois devant le noble sapin de la Liberté et avec l’accompagnement en musique de la fanfare La Lyre de Ballaigues. L’Abbé-président en verve énonce les résultats devant les membres alignés en rang d’oignons et un public émoustillé. A la cible société: 1er roi Cédric Jeanmonod 452 points, 2e roi Cédric Böhme avec un 100 appuyé d’un 81, 3e roi sur la cible Suchet, Patrick Grasset, 894 points et 4e roi Bruno Barbay 841 points.

Dans l’élan, récompense pour le tir laser des enfants et discours de Monique Salvi, syndique de l’Abergement, et d’Olivier Petermann, syndic de Lignerolle.
Fin de la partie officielle, on peut passer à la traditionnelle mise à l’américaine du sapin de la Liberté, et là, l’arbre prend toute sa valeur, il rivalise de prix avec le bois d’acajou pour atteindre à coup de petite monnaie le montant de Fr. 260.–. Après cet exercice de longue haleine, tout le monde est invité à prendre un apéritif de circonstance pour ensuite rejoindre la grande salle pour un repas. La soirée de se terminer par un bal aux sons de l’orchestre «Fandango».

Un rallye pédestre et ludique

Dimanche, place à l’effort physique, à la réflexion, et à l’habileté. Un parcours autour et à travers le village de l’Abergement, avec huit postes à visiter. Départ de la grande salle après s’être sustenté d’un café-croissant, puis approche d’un poste où il faut reconnaître différentes feuilles d’arbres et autres plantes. Plus loin, il faut de l’adresse pour faire tomber trois bouchons au moyen d’un pistolet à eau, les yeux bandés. Ailleurs, le but est de mettre en place le plus rapidement possible un jeu de domino. Ce sont 14 équipes qui ont rivalisé dans ces joutes sympathiques et qui ont rejoint la grande salle pour y apprécier les grillades préparées à leur intention.

Continuation dans leur fonction… Dominique Valet, secrétaire, Josette Guignard, vice-présidente et Denis Candaux, président

Premier: une bonne gestion financière

Le syndic Etienne Candaux a présenté les comptes communaux avec sérénité devant le Conseil général réuni jeudi soir 1er juin à la salle du Tirage. En effet, avec des charges se montant à Fr. 924 045.– contre des produits affichant Fr. 931 068.–, il apparaît un excédent positif de Fr. 7023.–. Ce bon résultat financier s’explique par l’octroi d’un don de Fr. 1500.– et une rentrée d’impôts en augmentation. Par contre, le poste «Forêts» affiche un déficit de Fr. 50 000.–.

Le municipal responsable a commenté cette situation en disant que certains travaux forestiers sont déjà payés alors que le bois produit n’est pas encore vendu ou encaissé. Autre bonne nouvelle, les 6 appartements rénovés du collège apportent un revenu locatif en augmentation, ceci malgré des travaux importants consentis. Enfin, l’année 2016 boucle avec un cash-flow suffisant qui a permis de procéder à des amortissements. Approuvés par la commission de gestion, ces comptes ont été acceptés à l’unanimité.

Premier est le dernier!

Deux autres préavis municipaux ont également été approuvés. Le premier concernait la vente de 14 actions de Sucre Suisse SA (ex «Sucreries d’Aarberg et Frauendfeld»). Ce lot d’actions avait été acquis il y a plus de cinquante ans et ne rapporte plus aucun dividende. D’où la décision de les vendre à deux organisations de cultivateurs alémaniques (Bülach et Ins) qui sont intéressées. Cette vente rapportera Fr. 280.– pour la caisse communale.

Le second concernait la réorganisation territoriale de la Protection civile avec une seule entité pour le district du Jura-Nord Vaudois, dont le siège sera à Orbe et regroupera les 73 communes.

Ce processus est en cours depuis longtemps dans le canton, mais il se trouve que notre district est particulièrement en retard dans cette procédure. Du coup, Premier est l’une des dernières communes à le ratifier!

Vie associative dynamisée

Un autre signe dynamique de la vie associative a été communiqué. Une nouvelle équipe de citoyens et citoyennes reprend le flambeau pour faire revivre l’ADIP (Association des intérêts de Premier). Cette démarche est voulue pour créer de nouvelles activités villageoises et la promotion d’équipements communautaires (exemple: place de jeux). Il s’agit aussi de réveiller la mémoire du village et notamment les noms des lieux-dits.

Après l’acceptation des comptes, le bureau du Conseil et la commission de gestion ont été renouvelés. C’est ainsi que le président Denis Candaux et la vice-présidente Josette Guignard ont été réélus, faisant ainsi équipe avec le secrétaire Dominique Valet récemment entré en fonction. La COGES a subi également une légère mutation de membres par un tournus habituel, favorisant ainsi l’entrée de deux dames.