Adeline Lachat vient d’accoucher de son deuxième enfant. Pendant qu’une autre maman la remplace, c’est donc à son tour de se faire bichonner.

Orbe : les Supermamans bichonnent les jeunes mamans

L’arrivée d’un nouveau-né chamboule une vie. La Lausannoise Elisa Kerrache, sage-femme de métier, en a fait l’expérience à la naissance de son premier enfant. Elle a alors eu l’idée de créer un groupe de Supermamans. Le principe? Des mères, appelées «MamanCadeau», volent au secours de jeunes mamans et leur apportent un repas équilibré pour toute la famille.

Créée en octobre 2015, l’association active dans toute la Suisse romande connaît un succès grandissant. Plus de 400 femmes ont déjà bénéficié des prestations proposées. «Sur Orbe et les villages alentours, je compte 35 «MamansCadeau» et 25 bénéficiaires», explique l’Urbigène Adeline Lachat, 29 ans, qui gère la région du Nord vaudois depuis bientôt un an.

Des repas sur mesure

Une dizaine de jours sont nécessaires pour mettre sur pied un «bichonnage», comme l’appellent les habituées de l’association. Il faut dénicher des mamans disponibles et organiser un planning précis. «On demande aux mères de décrire les repas qu’elles apportent afin d’éviter les doublons, on prend aussi en compte les allergies, les intolérances et les goûts», explique Adeline Lachat. «En général, on intervient durant les deux premiers mois de vie du bébé et on essaie d’organiser entre trois et six passages».

Si des soutiens de plus longue durée sont prévus, pour les mamans en dépression post partum par exemple, Adeline Lachat confie que dans les autres situations il faut être strict: «On a tellement de demandes que si l’on fait trop d’exceptions on ne pourra plus satisfaire tout le monde».

Un service gratuit

Supermamans fonctionne uniquement grâce à des bénévoles et les prestations sont, par conséquent, entièrement offertes. «En temps normal, je compte entre dix et quinze heures par semaine», explique Adeline Lachat qui travaille également à temps partiel comme éducatrice. Pour assurer des «bichonnages» de qualité, l’association est toujours à la recherche de mamans ou de papas cadeaux, même pour des prestations occasionnelles. Tous les renseignements sont disponibles sur le site supermamans.ch

Le comité de pilotage peut être fier du travail accompli.

Romainmôtier : un engagement commun pour les familles

Samedi 4 février, les portes ouvertes de la nouvelle unité d’accueil pour écoliers Le Môtier étaient l’occasion de finaliser une longue démarche intercommunale qui a abouti à ce magnifique projet réalisé en un temps record. C’est ce qu’a tenu à expliquer, lors de la partie officielle, le président du comité de pilotage, Roger Dupertuis, et aussi municipal à La Praz.

«Huit communes qui s’unissent pour créer une UAPE, c’est une première et c’est unique ! Il s’agit d’un engagement fort pour les familles dans le but de créer une solution utile à tous! De plus c’est en pleine actualité au moment où le Grand Conseil vient de peaufiner sa loi sur l’accueil parascolaire, ceci après huit ans de démarches difficiles.»

Réalisation rapide
Car tout a dû aller très vite dans la réalisation... Le syndic Fabrice de Icco a rappelé qu’avec un budget de 1,5 million, la commune de Romainmôtier a racheté ce bâtiment du Môtier, alors en mains privées, et l’a transformé. Ce nouvel usage, destiné aux enfants de 4 à 6 ans, prolonge une destinée riche de ces lieux qui ont servi, tour à tour, d’église, de tea-room et de logement. Tout a commencé en mai 2016 pour que l’ouverture officielle puisse se faire à la rentrée scolaire d’août.

Un véritable défi pour Yves Mouquin, municipal des travaux, qui a démontré que les difficultés n’ont pas manqué pour affiner les détails et surtout les exigences de l’Etablissement cantonal d’assurance incendie (ECA). Il a donc fallu obligatoirement loger la cuisine dans une armoire antifeu, car elle ne pouvait pas faire partie intégrante du grand local principal complètement ouvert. Mais après bien des casse-tête, les solutions trouvées sont très originales. L’environnement ainsi créé est fonctionnel et très ludique pour les jeunes usagers. Tout en facilitant le travail des responsables, y a plein d’endroits pour se cacher.

Les portes ouvertes ont permis de constater que le nouveau Môtier est vraiment prêt pour son nouveau rôle. Il a une capacité totale d’accueil de 24 places dont 12 sont déjà utilisées avec un taux d’occupation de 60%. Rappelons que les communes de Croy et de Juriens ne rejoindront effectivement l’association que lors de la rentrée scolaire d’août 2017. «C’est la plus belle UAPE du canton !», a lancé sans hésitation Yves Mouquin, en conclusion de la partie officielle.