Pas beaucoup de poissons dans le Nozon ce soir-là.

Pompaples: on cherche idées d’investissements

Les Pompapolitains membres du Conseil général se sont réunis pour la dernière fois de la législature sous la présidence de Stéphane Schneider, qui continuera à s'imposer un silence obligé en exerçant non sans humour la même charge dès le 1er juillet. Première étape d’une soirée ordinaire: l’assermentation du nouveau conseiller municipal Olivier Waber, qui pourra ainsi s’atteler à sa nouvelle tâche dans quelques jours. Passage obligé ces temps, l’examen des comptes 2015 de la commune et de sa gestion. «Une bonne année 2015, relèvera le Municipal des finances Alain Bonzon, qui s’est réjoui d’un excédent de recettes de l’ordre de Fr. 60 000.– sur un total de 2.65 millions de francs de produits et charges – ceci après des dotations extraordinaires, à des amortissements et à des provisions. Même si elle est en diminution, la marge d’autofinancement du village est de l’ordre de Fr. 300 000.– ce qui lui permet d’exécuter la plupart des tâches courantes sans recours à l’emprunt».

Appel inhabituel aux idées

Dans la foulée, Alain Bonzon a lancé un appel aux membres du Conseil et à la population: «La commune n’a plus de grands travaux à exécuter durant la prochaine législature et toute idée ou envie d’intérêt général qui se révélerait bonne et maîtrisable pourrait intéresser le futur exécutif, qui, sans en promettre l’exécution, pourrait l’inscrire dans son plan d’investissements. Les idées sont à transmettre avant la fin de l’été». Pour surplus, les comptes et la gestion ont été adoptés à l’unanimité. On notera aussi que, pour exercer son mandat efficacement, la commission de gestion s’est réunie à 4 reprises, et non simplement quelques heures, comme on a souvent tendance à le voir. Dans un autre domaine, Pompaples est aussi devenue sociétaire de la société régionale des abattoirs d’Orbe dont elle a souscrit quelques parts sociales, pour des raisons de proximité géographique et d’économie de transports.

UAPE en vue

Une première UAPE de 12 places ouvrira à la Sarraz à la rentrée d’août, avec… deux places en principe réservées à Pompaples. Cette nouvelle institution est gérée par l’AJERCO, pendant local de l’AJOVAL, qui englobe 28 communes pour un total de l’ordre de 23 000 habitants. À noter enfin la «standing ovation» chaleureuse faite par le Conseil au syndic sortant Roland Studer, après son dernier message officiel, qu’il a eu de la peine à terminer sans que sa voix tremble.

La Poste oublie 13’000 exemplaires de l’Omnibus !

A nos abonnés, lecteurs et annonceurs,

Nous venons d'apprendre -non sans amertume - que la Poste (encore et toujours elle) a cette fois oublié de prendre en charge la totalité des exemplaires de notre édition  "tous ménages" de ce jour.

Bravo pour cette nouvelle performance!

Aux dernières nouvelles, les exemplaires devraient être distribués demain samedi 25 juin. Nous vous présentons nos regrets, mais sommes tributaires d'un service public de pire en pire et de plus en plus coûteux.

Dans ces conditions, nous avons décidé de placer en accès public notre édition numérique de ce jour. Vous pouvez y accéder en cliquant simplement sur ce lien.

Une fois encore avec nos excuses à toutes et tous.

Muriel Vuagniaux secrétaire, Philippe Monnard président et le syndic dans sa dernière présentation des comptes.

Bofflens: tonnes de cendres polluées

Le syndic, Christophe Le Nédic, était heureux d’annoncer pour la deuxième année consécutive des comptes positifs pour la commune, même si ce n’est que de Fr. 533.29.

L’eau en question

Suite à une contamination, l’eau du village doit être chlorée et une pompe d’épuration mobile utilisée. Toutefois le municipal en charge, Renaud Besson, se veut rassurant; les doses de chlore utilisées sont vraiment minimes. La commune travaille sur un projet afin de boucler les réseaux entre villages voisins (Agiez, Arnex, Croy). Ce dernier problème avec la distribution d’eau pousse Bofflens a chercher des solutions pour rénover et améliorer la situation d’eau. Par contre bonnes nouvelles pour les nitrates, les taux descendent régulièrement grâce à des accords avec les agriculteurs proches des sources. Le syndic qualifie les derniers résultats d’extraordinaires.

Vingt tonnes de cendres polluées

Le municipal des forêts, Vincent Monnier, a eu beaucoup à faire à nettoyer la place du Crêt d’été, dont il a fallu enlever les déchets des feux. Leur analyse a montré la présence de métaux lourds genre chrome. Heureusement, il n’y a pas eu besoin de les éliminer en déchets spéciaux, ce qui aurait coûté très cher, 20 tonnes de cendres ont été évacuées chez Cridec. Vincent Monnier compte sur les utilisateurs du lieu pour ne pas y brûler n’importe quoi, en particulier les restes de feux d’artifice.

Enfin Bofflens participera à la réserve naturelle des Gorges de l’Orbe pour treize hectares, dont trois parcelles en réserve intégrale pour une durée de 50 ans. Pour cela, elle recevra une subvention cantonale unique de Fr. 50 000.–

Pour clore ce dernier Conseil, Christophe Le Nédic a remercié ses collègues et le Conseil pour ces 8 ans passés ensemble. La secrétaire du Conseil, Muriel Vuagniaux, va passer municipale et va laisser sa place à Gabriel Baltariu.