Le bureau reconduit dans ses fonctions; de gauche à droite, M.-C. Schneiter, secrétaire, P. Pfister, 2e vice-président, Ch. Chevalier, présidente, Y. Thiéry, 1er vice-président.

Chavornay: «Petits Poucets» déjà complets

Les comptes 2015 se sont soldés par un bénéfice de Fr. 1 475 736.53, témoignant ainsi de la bonne santé financière de la commune. Le Conseil les a adoptés sans remarque.

Le centre de vie enfantine Les Petits Poucets rencontre un vrai succès et les 44 places mises à disposition en août dernier n’y suffisent plus.

Sollicitée par l’AJOVAL, la Municipalité a informé qu’elle a donné son accord pour augmenter les places de la garderie de 44 à 66. Les volumes nécessaires avaient été prévus lors de la construction et les travaux indispensables à leur aménagement définitif seront réalisés durant la fermeture estivale de la structure. Pas de souci pour le financement assuré par le biais du solde restant sur le crédit de construction de la garderie.

Suite au départ de Corinne Baud, les 900 élèves de l’établissement primaire et secondaire de Chavornay trouveront une nouvelle directrice le 1er octobre prochain. Il s’agit d’Anne Fournand qui quittera la tête d’un établissement morgien. C’est la décision du Conseil d’Etat du 25 mai dernier que la Municipalité a fait connaître aux conseillers.

Les CFF ont récemment mis à l’enquête la réfection des quais de la gare. Il y a dès lors bon espoir pour que les travaux puissent se réaliser avant 2023… Cette bonne nouvelle réjouira les passagers à mobilité réduite qui actuellement se voient contraints d’embarquer à Bavois ou Essert-Pittet, là où la distance entre le quai et la première marche du wagon n’oblige pas à un exploit sportif.

On joue les prolongations

Fusion obligeant, le Conseil actuel voit sa vie prolongée jusqu’à décembre prochain. Par souci d’efficacité et de simplicité le bureau du Conseil ainsi que toutes les commissions permanentes ont été globalement reconduites jusqu’ à fin 2016.

Rois et reines avant le déluge.

Baulmes: entre les gouttes!

Tous les deux ans, les organisateurs de l’Abbaye ne ménagent pas leurs efforts pour apporter, grâce aux festivités, de la joie et de la bonne humeur aux Baulmérans d’ici et d’ailleurs. La fête, extrêmement variée, apporte son lot de satisfaction à chacun en commençant par les concours de tir pour les fins guidons, les repas pour les gourmets, les défilés pour ceux qui aiment marcher au pas, les bals pour les danseurs et les manèges pour les plus jeunes.

Les temps changent, les traditions restent

Si la manifestation n’est plus aussi populaire qu’il y a quelques lustres, les personnes qui y participent profitent de ces beaux moments d’échanges et de retrouvailles. Le cortège folklorique et humoristique n’est peut-être plus aussi imposant qu’avant, mais on reconnaît aux membres des sociétés qui ont préparé les chars ou les groupes un savoir-faire et une envie de plaire.

Désignation des rois

Quatre cibles étaient proposées aux tireurs, et les rois suivants ont été désignés: Alexandre Scramoncin a été sacré 1er roi à la cible société (au total des points) devant Daniel Jaccaud (au coup centré). A la cible Bonheur, c’est l’Abbé Président de la société, Marc von Ow, qui est devenu roi grâce à un impact sur le 100 de la cible. A la cible Contornet, Marc-Etienne Deriaz a également obtenu un 100. Sur la difficile cible Fantaisie, le plus habile a été Michel Roethlisberger qui a réussi un total de 413 points sur 500.

Lors du banquet du dimanche, Laurent Dubuis a été sacré roi de la fête en obtenant le meilleur total à l’addition de toutes les cibles.

Précisons encore que les plus jeunes ont pu s’exercer au tir à 50 mètres à la carabine 22 long rifle; Marion Urfer et Lancelot Conod s’y sont montrés les plus adroits.