Marché artisanal de l’Art en Fête.

Chavornay: se mesurer à l’intérêt des acheteurs

Offrir aux artisans, mais surtout artisanes de Chavornay, l’occasion de proposer leur production originale à la vente, voilà le pari du comité de l’Art en Fête, un comité plus habitué à mettre sur pied des expositions sans vente.

Grâce à leur travail, ils étaient 23 à présenter leur production aux chalands, 14 d’entre eux pouvant se prévaloir d’habiter Chavornay même.

Une production d’une grande diversité

Laine feutrée, bois tourné, pâtisserie belge, bijoux, peinture sur bois, découpage et miel du village étaient parmi d’autres produits de qualité ce que les visiteurs ont découvert avec manifestement beaucoup de plaisir.

Parmi les stands une nouveauté attirait l’attention: les kokedamas de Nathalie Meyer. À mi-chemin entre le bonsaï et l’ikebana, cet art floréal est né au Japon à la fin du 19e siècle et met en valeur des plantes sans conteneur en terre ou en plastique. La plante mise en valeur est présentée dans une boule de substrat tout habillée de mousse.

Vue en direction du Temple.

Vallorbe: bouquet pour «Mon Séjour»

Quatre immeubles contigus, en projet depuis plus de 4 ans, puis en construction, situés au début de la rue de l’Ancienne-Poste, juste dans le prolongement du Temple, ont vécu mercredi dernier dans la bonne humeur la tradition du bouquet marquant la fin de la pose de la charpente. À cette occasion, employés et patrons ayant œuvré pour ce chantier se sont réunis en fin de matinée pour fêter cette étape importante de la construction.

L’occasion pour le syndic Stéphane Costantini de rappeler la genèse du projet qui implique la commune. C’est dans les coulisses du salon de l’immobilier à Lausanne qu’il a fait la connaissance de Pierre Duvoisin, président de COOPELIA, la société coopérative maître de l’ouvrage dont le siège est à Nyon et qui œuvre dans la «construction de logements à des prix favorables et d’utilité publique, à l’exclusion de toute intention spéculative».

Partenariat public privé exemplaire

On rappelle que ce projet, voulu par la commune, et encouragé par l’octroi d’un droit de superficie accordé par elle, accueillera dans les deux immeubles sis côté est, un centre médical et dans les deux autres, côté ouest, des logements protégés. D’autres locaux sont encore prévus, notamment pour le CMS et d’autres activités à caractère social, ainsi qu’un grand parking souterrain.

«Se réjouissant de cet exemple parfait de partenariat public-privé, le syndic de Vallorbe a remercié l’ensemble des intervenants pour le travail exercé dans des conditions parfois difficiles, notamment sur le plan de la météo».

Les délais prévus seront tenus, soit début juillet 2016 pour les immeubles du centre médical et un mois plus tard pour ceux abritant les appartements protégés.