Fin des travaux et retour de la circulation

Toute la semaine, des passants ont observé la nouvelle configuration de la place du Marché et cela a beaucoup alimenté les discussions. En général un peu dubitatifs, ils attendaient de voir sur le plus long terme. Mais la nouvelle disposition du marché du jeudi a beaucoup plu par sa plus grande convivialité.

Par contre, ils étaient plus unanimes pour saluer le retour à la normale de la Grand-Rue. Après de longs mois de travaux nécessaires et urgents, mais qui en ont dérangé plus d’un, la Grand-Rue a enfin retrouvé un visage agréable, elle est devenue une zone «20», c’est-à-dire que les piétons et les voitures cohabitent (si possible harmonieusement) avec priorité aux piétons.
Vendredi matin, les employés de la voirie s’activaient à la Grand-Rue pour remettre en place les derniers éléments, mais n’étaient pas sûrs de pouvoir terminer à temps.

En fin de journée tout était prêt et les premières voitures ont pu circuler. Les passants comme les commerçants étaient en général assez positifs. Ils la trouvent jolie, de nouvelles terrasses ont fleuri. Un petit bémol pour ces gros pots de fleurs qui ne sont pas au goût de tout le monde. Pas qu’ils soient vilains, mais potentiellement dangereux en bouchant la vue des automobilistes.

A noter que l’inauguration officielle avec couper de ruban, animations et grillades est prévue le vendredi 19 juin.

«Mosaïques» d’activités pour la première fête de la nature

Le discours d’Henri Germond, qui a inauguré samedi matin la «Balade Nature en Ville», une des innombrables activités nature au programme du week-end passé.

La Fête de la Nature, partie de France, existe depuis environ cinq ans en Suisse romande et pour la première fois à Orbe. Au parc Saint-Claude, une multitude d’activités étaient proposées aux petits et aux grands: des bricolages nature, des semis, la fabrication de nichoirs, le greffage d’arbres fruitiers et toutes sortes d’activités en lien avec la nature entre autres.

Balade Nature en Ville

Une nouvelle Balade a été inaugurée en grande pompe avec un discours du municipal en charge, Henri Germond, et de la directrice du tourisme régional, Dominique Faesch. Ils ont tous les deux d’abord félicité Laurence Bordet pour son excellent travail, dans le cadre de l’Agenda 21 de la Commune, qui s’est occupée de l’organisation de cette fête.

Cette balade nature débute au parc Saint-Claude et se promène ensuite à travers toute la ville pour en découvrir ses trésors naturels. Chaque panneau a un QR code qui permet d’accéder à l’application culture et nature (créé par Julien Goumaz de la HEIG) et d’obtenir beaucoup d’informations supplémentaires.

La MdJO (Maison des Jeunes), toujours partante pour participer à des manifestations, avait organisé un bricolage, la confection de fleurs à partir de bouteilles en pet. A midi, il n’y en avait plus (pourtant 40 avaient été préparées à l’avance) et il a fallu prendre celles de la buvette au fur et à mesure. Un «Land art» était également au programme pour le dimanche.

Incroyables petits jardiniers

La charte des jardins faisait une démonstration du développement et de l’utilité des insectes. Et la classe de Corinne Authouard, qui s’occupe des bacs de légumes de la MdJO, avait organisé, avec les «Incroyables Comestibles», la création de mini-jardins potagers; les élèves de la classe coachaient les enfants qui voulaient planter.

Les enfants pouvaient aussi construire leur propre nichoir et baguer des oiseaux. Une activité qui a également connu un grand succès. On ne pourra pas vous énumérer toutes les autres activités, bien que tout aussi passionnantes. La fête a continué jusqu’au dimanche en fin d’après-midi. Vu son succès, il y a des chances que cela devienne une habitude.