Joyeux Noël

Toute l'équipe de l'Omnibus vous souhaite une fête de Noël joyeuse, chaleureuse et revigorante.

La nouvelle surfaceuse

Les Grandes-Forges insistent

Il y a quelques semaines, l’ex-futur poste de délégué communal au tourisme avait explosé en vol, victime d’une présentation maladroite de la part de ses promoteurs. Mardi soir, une motion de Jacques-André Chezeaux a fait revenir par la fenêtre celui qui était sorti par la porte puisque la Municipalité devra revenir devant le Conseil avec un projet de «soutien au Musée du fer, ce patrimoine communal que nous nous devons de transmettre à nos enfants», selon les termes du motionnaire. Pas sûr toutefois que cette nouvelle tentative trouve, sans autre, grâce aux yeux du délibérant vallorbier, présidé par Noureddine Ghennoune. Au chapitre des motions, Barry Lopez a enjoint de son côté l’exécutif d’étudier et proposer toute mesure propre à réduire la consommation d’électricité dans le village.

L’UAPE en point de mire pour la rentrée 2014

Le délibérant de la Cité du fer a également adopté le budget du ménage communal pour l’année 2014. Un budget montrant un léger excédent de recettes sur un total de recettes et dépenses analogues à celui de 2013, aux environs de 15 millions de francs. Bonne nouvelle pour les Vallorbiers, «la commune a pris les mesures pour recevoir les 2 millions d’impôts des frontaliers qui lui reviennent pour 2013 dans les tout prochains jours», a annoncé le syndic Stéphane Costantini. Un crédit pour l’acquisition d’un terrain de 4000 m2 a également été voté pour Fr. 370 000.– Il permettra à la commune de créer un lotissement de 5 nouvelles habitations. À noter encore le dépôt d’un préavis qui devrait permettre, s’il est accepté, à l’UAPE de Vallorbe de naître et de vivre d’ici à la rentrée scolaire 2014, répondant ainsi à une demande importante de la population exprimée au travers d’une enquête. L’exécutif a encore présenté, hors votation, les éléments de son plan d’investissements 2014 qui montre une activité soutenue pour le développement de la cité.

La Patinoire pourra emprunter

La coopérative de la patinoire des 3 Vallons a modifié ses statuts jeudi passé dans une séance formelle et sans discussion pour pouvoir contracter l’emprunt destiné au financement de ses nouvelles installations de réfrigération et de sa nouvelle surfaceuse.

Conte de Noël: Merci la «Lune»

Tadi, un petit garçon de six ans vivait dans le Grand Nord, avec toute sa famille esquimaude.

Un jour, il entendit le grand chef annoncer que l’hiver serait très long et difficile. C’est pourquoi son père adopta un petit chiot nommé Nisha. Toute la famille l’aimait très fort. Il était encore petit, avec une épaisse fourrure toute blanche, d’énormes pattes et un regard d’amour.

Lorsque l’automne arriva, le père de Tadi décida de partir à la chasse avec Nisha. Voulant traverser les cascades, il glissa et tomba dans l’eau glaciale. C’est Nisha qui, de toutes ses forces, réussit à nager vers lui et le ramener encore inconscient à la rive.

Malheureusement, épuisé... le chiot disparut dans l’eau.

A son retour au village, le père de Tadi annonça la triste nouvelle à tous. Tadi refusa de croire que son chien était mort. Cela n’était pas possible. Les mois passèrent et sa tristesse était toujours là. Un soir il vit au loin une grande silhouette s’approcher. Une énorme forme blanche tachetée de boue avec des yeux magnifiques. Regardant à deux fois, Tadi se précipita dehors persuadé de reconnaître son chien. Mais les villageois avaient déjà fait repartir la bête.

Le petit garçon, en larmes, supplia la «Lune» de l’aider. C’est alors que passant sous un rayon de lune, la bête devint blanche. C’était bien Nisha! L’enfant courut vers son chien plein de joie.

La Lune expliqua alors aux humains qu’il ne fallait pas juger quelqu’un à ses couleurs ou ses apparences, mais laisser son coeur parler. Nisha garda ses tâches, simplement pour que les humains apprennent les différences.
Et depuis ce soir-là, un soir de décembre, les humains se rappellent comme le coeur sait si bien parler.