Linda Bossel et son équipe de choc

Orbe: un rendez-vous incontournable

C’est sous un soleil radieux que s’est déroulée le week-end dernier la foire de Noël d’Orbe. Sa notoriété s’est élargie au fil des années en dehors des frontières régionales. En effet, le public, venu en masse, s’est déplacé d’Echallens, de Lausanne, de Fribourg voire même d’outre Sarine.

Linda Bossel, initiatrice de la manifestation, veille en effet à la qualité et au label «artisanal» des exposants. Chaque stand y va donc de sa créativité et de son accueil chaleureux pour mettre en valeur ses produits. Les badauds n’ont que l’embarras du choix et du style pour succomber à de nombreuses tentations agréables. Se réchauffer avec un vin chaud, déguster des produits du terroir, entamer ses achats de fin d’année, décorer son intérieur, partager un verre entre amis.

C’est l’occasion pour certaines associations de rappeler leur existence de manière festive, comme l’ARFEC (association romande d’aide aux familles d’enfants atteints d’un cancer), l’Armée du salut, les pêcheurs en rivière ou la Maison des Jeunes d’Orbe. Certains artisans sont de fidèles adeptes depuis de nombreuses années, comme Gaby Lagniaz et ses planches en bois.

D’autres dévoilent leur talent comme les deux Martine (Terrats et De Blaireville) qui ont uni leur complémentarité dans la création de sacs «Les Artistines»; l’une pense et l’autre coud. Pour cette édition, les rues du centre étaient à nouveau joyeusement animées et le bilan positif.

De gauche à droite Bernard Gauthey, Pascal Randin, Benjamin Morel, Michel Hostettler, Claude Baudat, Olivier Chautems et Pierre-Yves Poget.

Les Côtes de l’Orbe innovent

Alors que samedi 7 décembre, l’appellation organise ses traditionnelles Caves ouvertes, c’est au Domaine du Manoir à Valeyres-sous-Rances que le Groupement des Vignerons des Côtes de l’Orbe a réuni la presse la semaine passée pour dévoiler officiellement sa nouvelle image et les mesures que son comité a prises pour mettre en avant la qualité du travail et les progrès effectués dans cette région viticole AOC qui ne cesse d’étonner.

Chaque année en effet, et depuis longtemps, les crus des Côtes de l’Orbe sont présentés à de nombreuses compétitions officielles, dont ils ressortent très souvent primés. La façon d’aborder les travaux de la vigne, de même que toute la partie œnologique et l’élevage lui-même ont été revisités, dans l’optique de produire des vins toujours meilleurs. Mais si ces améliorations sont en grande partie connues des habitants de la région, il n’en va pas forcément de même au-delà.

Mieux communiquer

C’est la raison pour laquelle le Groupement a décidé de communiquer dorénavant de façon plus régulière et plus active. Une nouvelle identité graphique et un nouveau slogan ont été choisis, évoquant le plaisir ressenti au contact de l’un ou l’autre des nectars régionaux. Et comme il s’agit de véhiculer cette image au sens strict au travers de la Suisse, elle figure désormais sur le flanc d’un long camion de transports routiers qui sillonne les artères régionales ou nationales.

Le site Internet www.cotes-orbe.ch a quant à lui pris son envol durant l’année, permettant à chaque vigneron d’y figurer et à chaque visiteur d’y retrouver tous les renseignements nécessaires. En dehors des manifestations annuelles bien connues que sont le Semi-Marathon ou la Balade Gourmande, les vignerons de la région continueront d’étonner par d’autres actions plus ponctuelles. Les Suisses-Alémaniques et les étrangers de passage figurent aussi au nombre des cibles convoitées, au travers de la création d’une borne interactive au restoroute de Bavois, qui permettra au visiteur de s’orienter. Une série de mesures qui ne devraient pas manquer d’effet pour une région viticole qui le mérite.

© photo Claude Jaccard, Arnex vaud-photos.ch