«La vie sauvage» et une partie de ses concepteurs.

Tous des passionnés de belles et de bonnes choses

Pour cette Foire 2013, Olivier Grandjean a souhaité mettre sur l’affiche des animaux sauvages de la région.

Mais il n’en est pas resté là, avec le Club Trèfle à 4 & Campanule, ils ont créé une nouvelle cloche tirée à 20 exemplaires numérotés. Elle s’appelle «La vie sauvage!» Elle est coulée par la Fonderie Albertano dans un moule spécial et pèse 10 kg. Le sellier Frédéric Chappuis a fait la courroie. Sur la cloche se trouvent les animaux et sur la courroie les traces de pattes.

Les clients de ce genre de collection ne sont plus seulement des paysans, mais également d’autres personnes qui achètent sur un coup de coeur. On a vu des Américains à la Foire acheter une cloche, mais il fallait également parler d’autres langues «pour faire ses affaires».

Chanteurs, sonneurs de cloches et marchands ont eu de la peine à suivre, par moment, pour contenter tous les clients très nombreux, surtout le samedi et le dimanche.

Olivier Grandjean est heureux que tout se soit bien déroulé et annonce une nouvelle fête l’année prochaine à la mémoire des anciens…

Nuria Gorrite coupe le ruban, entourée par MM. Pont (Immeubles VD), Recordon (syndic d’Orbe) et Blanc (service des routes VD).

Inauguration aux Ducats

C’est précisément en face de la future caserne des pompiers que l’État de Vaud a construit une halle pour l’équipe du service des routes de la région qui va de Vuiteboeuf à Corcelles, comme de Champvent à Chavornay.

Le bâtiment d’Orbe est du même type que ceux déjà installés à Bex et Sainte Croix et d’un prochain à Bioley-Orjulaz. D’autres modèles identiques seront mis en service plus tard à travers le canton. Il était temps de permettre à nos cantonniers d’évoluer dans des lieux propres dans lesquels le matériel soit bien entreposé et que le personnel puisse bénéficier de conditions de vie acceptables autant pour les vestiaires que le réfectoire, ce qui n’était pas le cas, ces dernières années.

Les différents chefs de service cantonaux en matière routière ont su souligner la patience de leurs employés et ont remercié les différentes autorités, de même que les entreprises qui ont contribué à cette réalisation.

De l’humanisme

C’est en présence de la conseillère d’État Nuria Gorrite que l’inauguration s’est déroulée. La cheffe du département a souligné d’abord l’effort fait pour permettre au personnel d’évoluer dans de bonnes conditions. L’ancienne syndique de Morges a profité de l’occasion pour rendre un hommage à ces cantonniers qui mettent leur vie en danger au service de la population, une semaine après l’accident qui a coûté la vie à l’un d’entre eux à Lausanne. Elle a rappelé que tous les progrès de la société, notamment en matière de transports, dépendaient du travail des êtres humains.

Avoir de la reconnaissance vis-à-vis de ces «fourmis» qui nous permettent de circuler agréablement, sur les rails ou sur la route, était la moindre des choses, souligna-t-elle. Cette touche d’humanité a retenu l’attention des personnes présentes qui ont apprécié son discours improvisé, ainsi que la gentillesse et la bonne humeur de la Conseillère d’État.