Les nouveaux citoyens présents: Joann Simonet, Gabriel Zosso, Anton Jahidi, Sébastien Christen, David Truan, Jordan Magnenat, Léa Perrin, Orianne Parkinson, Soalia Rochat, Kevin Petermann, Luca Vanotti, Lise Laffely, Elodie Vuille, Florian Loth, Etienne Schneider, Xenia Moatinzri.

Des jeunes actifs et motivés

C’est la Municipalité in corpore ainsi que le président du conseil communal, Nourredine Ghennoune qui ont accueilli les 16 nouveaux citoyens qui ont répondu à l’invitation sur les 41 recensés.

Les absents ont toujours tort comme l’on dit, car la soirée fut conviviale. Bien sûr il y eut une brève partie officielle, mais le message du syndic Stéphane Costantini fut court comme tout bon discours. Il présenta sa commune comme une des grandes parmi les petites avec 3300 habitants et une augmentation d’environ 100 habitants chaque année. Il résuma aussi l’historique du lieu qui doit son essor aux trois ressources principales qui ont fait de la commune ce qu’elle est, à savoir le fer, le bois et l’eau.

La commune possède toutes les infrastructures sportives et culturelles pour les loisirs. Des voies de communication routières ou ferrées et les industries sont à proximité immédiate. Vallorbe n’est pas un trou, mais un nid. Puis chaque municipal s’est présenté en expliquant ses compétences réciproques. La commune compte 40 collaborateurs à plein temps ou à temps partiel. Le président du conseil N. Ghennoune se félicite que tous les jeunes présents soient en formation.

Un repas fut servi aux convives présents dans une ambiance informelle, ce qui a rapproché ces jeunes adultes avec leurs élus. Le syndic le rappelle, nous ne sommes pas dans une tour d’ivoire: si vous avez un problème, nous sommes à disposition directement ou atteignables par toutes les nouvelles technologies de communication.

Interrogés «off» sur leur état d’esprit du fait d’avoir atteint la majorité, la conscience civique n’apparaît pas encore en tête de liste. Ils sont en général contents de pouvoir s’émanciper de la tutelle parentale et de pouvoir entrer en boîte ou au ciné sans l’appréhension d’être refoulés.

Grâce à eux, Orbe est la Capitale de la saucisse aux choux.

Vive la saucisse

Ce fleuron du terroir, originaire d’Orbe, a été fêté le temps du week-end.

Le comité d’organisation a été remercié par Henri Germond, au nom de la Municipalité qui a offert l’apéritif après la petite partie officielle. Pour la 8e fois ce comité a organisé la fête, sans Daniel Grivet qui a souhaité se retirer, mais avec Armand Roch qui les a rejoints.

Restauration

Cette équipe a su s’entourer de bénévoles pour que saucisses et papet soient à point sous la tente sur la place du Marché. Les restaurants ont aussi offert cette assiette en plus de leur carte habituelle. Chacun a pu organiser une petite animation et les clients ont un peu «pedzé» jusque fort tôt…

Animations

Cette année, il n’y avait pas de concours pour les enfants, mais ils n’étaient pas en reste puisqu’un coin dessin - bricolage leur était réservé sous l’Hôtel de Ville. Chaque personne qui mangeait un menu saucisse, pouvait participer au concours et Morgane Cattin a ainsi gagné un bon pour une croisière offert par Terre & Nature. Les badauds ont apprécié la démonstration de la fabrication des saucisses aux choux par les apprentis bouchers, dans l’atelier mobile.

Notre saucisse aux choux

Elle est fabriquée par les bouchers de la région uniquement et un client du canton du Jura, tout exprès descendu pour la fête, m’a dit: «Votre saucisse est tellement différente de celle d’Ajoie, mais elle est excellente, ma femme l’a mangée pour la première fois ce jour et elle a aimé. Il faut que j’en rapporte chez nous!» Heureusement que la Fête de la Saucisse a été mise sur pied. On compte sur les organisateurs, qui sont enchantés de cette édition 2013, pour faire perdurer cette belle tradition.