La conseillère d’Etat Béatrice Métraux au centre attentive aux explications de la guide au Mosaiques (à droite le syndic d’Orbe Claude Recordon).

Le conseil d’Etat dans le district

Les préfets du district, Evelyne Voutaz et Etienne Roy, appuyés par un comité d’organisation dirigé par Claude Recordon (Orbe) ont reçu cinq conseillers, en l’absence de Mmes De Quattro et Lyon, retenues par d’autres obligations.

La plupart des syndics et quelques municipaux des 75 communes qui constituent ce Jura-Nord Vaudois étaient présents à Chavornay pour un petit déjeuner et le repas de midi. Entre-temps, la matinée a été consacrée à différentes visites d’entreprises ou de sites touristiques de notre région. Au cours du dîner, différents discours ont été prononcés.

Le préfet Roy a évoqué un questionnaire adressé aux communes sur l’avenir lointain avec quelques traits d’humour. Le syndic de Chavornay, Christian Künze, s’est fait le porte-parole des exécutifs qui se plaignent des difficultés rencontrées avec le SDT (Service du Développement Territorial). Enfin, le président du Conseil d’Etat, Pierre-Yves Maillard, s’est voulu rassurant et à l’écoute des soucis des communes.

Il s’est réjoui de l’accord passé avec l’UCV qui permettra de débloquer des millions pour soulager les villes et villages dans plusieurs secteurs. Une demi-journée ensoleillée qui a permis d’échanger entre collègues et l’autorité suprême cantonale.

Nouvelle identité visuelle pour Orbe

Dans une démarche visant à mieux profiler la Ville d’Orbe dans le monde actuel de la communication, la Municipalité a souhaité adjoindre à ses armoiries un logo et un slogan qui donnent à la Ville d’Orbe une image forte, moderne et représentative de ses atouts. Nos mosaïques romaines sont naturellement et rapidement apparues comme le symbole idéal de cette image.

Historique des armoiries

La Cité des Deux Poissons est attachée à ses armoiries. Au Moyen Age, la ville d’Orbe était une possession des comtes de Bourgogne, soit les maisons Montfaucon, Montbéliard et Chalon. La ville a gardé les armoiries de ses seigneurs «de gueules à deux bars adossés d’or», c’est-à-dire un écu à fond rouge avec deux bars jaunes accolés. La localité de Montfaucon, près de Besançon, a aujourd’hui exactement les mêmes armoiries. Peu de gens savent par contre que les sires de Montbéliard-Montfaucon, descendants de Louis de Mousson, comte de Bar en Lorraine, ont fait un jeu de mots entre le nom de leurs ancêtres (les Bar de Lorraine) et le poisson du même nom.

Choix et descriptif du logo

La référence à la mosaïque met en évidence à la fois un accent particulier sur son passé historique concrétisé par les mosaïques romaines du site de Boscéaz, mais également par le positionnement d’une ville qui veut se développer en pouvant ajouter régulièrement des pièces à son puzzle, images de sa diversité, sans dénaturer ses origines ou son identité.
Le logo retenu au terme d’un concours lancé auprès de bureaux spécialisés locaux et régionaux présente en son centre une forme octogonale que l’on retrouve aussi bien dans une mosaïque romaine que sur le dôme de l’Hôtel de Ville ou de la fontaine de la place du Marché. La disposition des pièces de mosaïques qui l’entourent suggère la diversité des activités qui la composent. Les deux espaces en diagonale évoquent l’accueil, le dynamisme et l’ouverture sur l’extérieur. Enfin, la couleur grise représente la stabilité et met en valeur l’orange issu d’un mélange entre le rouge et le jaune, couleurs des armoiries.

Choix et descriptif du slogan

S’agissant du slogan «VILLE MOSAIQUE», il vient souligner ORBE avec pour message une Ville multi-facettes et il renforce le logotype d’Orbe. Il est très important, car il évoque le passé par son histoire et ses origines, le présent comme Ville multi-facettes au service de ses habitants et le futur dans les projets à venir. Il signera tous les supports de communication. Le caractère choisi est le GILL, au dessin linéaire qui permet de souligner harmonieusement le logotype d’Orbe. Ce caractère a également été utilisé pour la signalétique de l’Hôtel de Ville et devient le caractère de référence, afin d’assurer une unité entre les différents supports de communication.

L’écriture (typographie), de par le dessin de ses lettres, personnalise le logotype d’Orbe, afin de le rendre unique. La typographie choisie se nomme TRAJAN, un caractère au dessin harmonieux qui s’accorde bien avec Orbe (puisque Trajan fut un empereur romain de 98 à 117 de notre ère), ce d’autant plus qu’il a aussi été utilisé pour la signalétique de l’Hôtel de Ville. Il s’agit d’une typographie issue de la grande famille des caractères dits avec «empattements», qui lui confèrent classicisme (stabilité), rigueur, élégance et personnalité. Bien que tout à fait actuel, il fait référence au dessin des caractères romains. Il est rythmé par le «R» qui a été prolongé dans le jambage inférieur pour suggérer le mouvement, l’esprit d’ouverture.

Cette nouvelle identification visuelle sera intégrée dorénavant sur tous les documents officiels ou promotionnels de la Commune d’Orbe, tout en conservant les armoiries officielles, dans une disposition particulière à chaque document.

Reprise du communiqué municipal