Chronométrage manuel.

Giron cycliste du Nord vaudois: dernière étape sous l’eau

Chronométrage manuel.

Chronométrage manuel.

Mercredi passé se déroulait la dernière étape de l’édition 2011 du Giron Cycliste du Nord Vaudois, qui emmène les coureurs dans une course de côte reliant Vallorbe-Le Day à la Dent de Vaulion.

Il n’est pas rare que cette dernière étape soit marquée par une averse ou par un temps mitigé. Pour cette édition, ce sont de véritables trombes d’eau qui se sont abattues sur la région et sur la course. Une trentaine de coureurs et deux dames avaient rejoint la ligne de départ, malgré cette météo à ne pas mettre un cycliste dehors.

Un peu comme chaque année, les concurrents ont cheminé en peloton jusqu’à Vaulion, dont la traversée était rendue plus délicate en raison des travaux se terminant devant le Restaurant des Trois Cœurs. On a pu assister à quelques attaques dès les premiers contreforts de la Dent. Ceci a eu pour effet de scinder le peloton en deux, un premier groupe d’une quinzaine de concurrents entamant ensemble la montée finale.

Un temps excellent malgré … le temps

Quelques hectomètres avant la ligne d’arrivée, le neuchâtelois Guillaume Payot (MACS) a réussi à lâcher ses adversaires pour l’emporter sur la ligne en 44’16’’, avec une trentaine de secondes d’avance sur Florian Musy (VCO), qui a couru en 44’43’, la troisième place revenant au sociétaire du VC Bourg-en-Bresse-Ain Cyclisme Clément Dornier, qui a terminé en 44’58’’. Au classement général, c’est Giuseppe Marchese, du VC Vallorbe, qui remporte le trophée cette année, devant Nuno Oliveira du VC Echallens et Florian Musy du VC Orbe.

Un Florian Musy qui n’aime ni la pluie ni le froid et qui n’avait visiblement pas franchement envie de partir dans de telles conditions. Pour couronner le tout, l’équipe de chronométrage électronique de Hans Steiner a tenté pendant plus d’une demi-heure de faire fonctionner son système sophistiqué. Ils n’y sont pas parvenus malgré les efforts, ce qui a conduit les responsables de la course à devoir prendre les temps à la main sur des feuilles de papier dégoulinantes. Il se passe toujours quelque chose à la Dent de Vaulion: cette année était celle de la panne informatique.

Photo Olivier Gfeller

Missions accomplies pour Corinne Verly et Hanspeter Dänzer.

Corcelles-sur-Chavornay: bilan de la législature

Missions accomplies pour Corinne Verly et Hanspeter Dänzer.

Missions accomplies pour Corinne Verly et Hanspeter Dänzer.

Mardi 21 juin, vingt-neuf conseillères et conseillers sont présents lors de la dernière séance de la législature 2006-2011. L’ordre du jour, peu chargé, n’a pas suscité un très grand intérêt, d’où les remerciements du président, Hanspeter Dänzer, aux membres qui ont consacré leur soirée à la bonne marche de la commune.

Comptes 2010

Comme le relève la commission de gestion dans son rapport, l’année 2010 n’a pas été marquée par de grandes réalisations sur le plan local. Quelques travaux d’entretien courant, le remplacement de matériel «fatigué» et les contraintes financières habituelles ont rythmé l’exercice 2010, lequel se solde par un léger bénéfice de Fr. 10 786.35 Mis en discussion, les comptes sont ensuite acceptés à l’unanimité.

Modification de la taxe annuelle d’épuration

Afin de compenser partiellement l’augmentation des frais effectifs d’épuration, de traitement des eaux ainsi que d’élimination des boues, la Municipalité propose de modifier le règlement communal y relatif et de faire passer la taxe annuelle d’épuration de Fr. 1.50 à Fr. 2.– par mètre cube d’eau potable consommée. Convaincus du bien-fondé de la démarche et après avoir entendu le rapport favorable de la Commission ad hoc, les membres du Conseil acceptent ce préavis à l’unanimité.

Vacations

Lors de la séance du 9 décembre 2010, le tarif des vacations municipales avait été adapté et arrêté à Fr. 30.–/heure. Dans le but d’harmoniser les montants des rémunérations, le bureau du Conseil propose de rétribuer les membres du bureau, des commissions et du secrétaire à hauteur identique, ceci à partir du 1er juillet 2011. Cet objet est accepté à l’unanimité également.

Remerciements

En fin de séance, le président du Conseil, de même que le futur syndic, Jacques Piot, remercient chaleureusement la syndique sortante, Corinne Verly, laquelle a passé 17 ½ années à l’Exécutif, dont 5 en qualité de syndique. Les deux personnes précitées mettent en exergue les qualités, les compétences et la disponibilité dont a fait preuve Mme Verly durant ses différents mandats. Quelques cadeaux lui sont remis, dont un drapeau de sa commune. Quant à la prise de congé «officielle», elle est prévue très prochainement. Des applaudissements nourris mettent un terme à cette séquence «Emotion».

Notons pour conclure que, dès le 1er juillet 2011, Hanspeter Dänzer cédera sa place à Dominique Reymond, lequel accédera au «perchoir» et deviendra ainsi le premier citoyen de la commune.

Photo Roger Oppliger

Berhard Kertscher lauréat du prix ADENOVA.

Chavornay: quelques activités importantes de l’ADNV

Berhard Kertscher lauréat du prix ADENOVA.

Berhard Kertscher lauréat du prix ADENOVA.

Le rapport présidentiel 2010 relève que, même si la reprise économique est bien présente, le taux de chômage reste encore élevé dans notre district. Il était à 6,3% à fin 2010, pour 5,2% au niveau cantonal et 3,8% pour la Suisse. L’association prône des mesures régionales favorisant les réinsertions en collaboration avec les entreprises locales. Cette situation transitoire n’a pas empêché l’ADNV d’augmenter ses activités en faveur des entreprises d’une part et de la promotion touristique d’autre part.

Le rapport relève qu’un des paramètres important du développement repose sur l’évolution démographique de notre région, qui, se situant dans la moyenne cantonale, connaît donc une forte progression. Ainsi, le Jura-Nord vaudois, et notamment ses centres régionaux, développe actuellement des projets d’aménagement, de zonage et de construction pour accueillir de nouveaux habitants.

Dans le domaine de la formation, les cours d’appui scolaire pour apprentis connaissent un succès sans précédent et soutiennent environ 170 apprentis de la région. Rappelons ici une autre implication de l’ADNV qui assume la gestion des programmes d’insertion (CGPI) pour notre région et qui, à ce titre, organise des ateliers de recherche d’emploi et des programmes d’occupation.

Stratégie et prospective

Avec 42 nouveaux membres privés, soit désormais un total de 262 et 80 communes, l’ADNV développe une stratégie ambitieuse de positionnement du Nord vaudois prévoyant entre autres le renforcement des centres urbains, sans pour autant négliger la définition de centres locaux; ce qui ne va pas sans difficulté avec la vision du canton, quand bien même l’association peut se prévaloir d’une étude fouillée et raisonnée sur le sujet. La défense de bonnes conditions-cadre pour les entreprises est toujours d’actualité, relancée par les récentes décisions du canton de Neuchâtel d’alléger sensiblement la fiscalité des acteurs économiques sur son territoire.

Prix ADENOVA

Cette année ce prix, récompensant une entreprise et/ou un entrepreneur qui s’est signalé par son dynamisme, a été décerné à M.Eberhard Kertscher d’Yvonand et à son entreprise THE Machines SA, spécialisée dans la fabrication de machines destinées à fabriquer des tuyaux d’irrigation peu gourmands en eau. L’entreprise s’agrandit actuellement et elle compte 60 employés.

Photo Denis-Olivier Maillefer

Un bus Travys

Une compagnie de transport tournée vers l’avenir

Un bus Travys

Un bus Travys

Travys gère les lignes ferroviaires régionales Yverdon-les-Bains-Sainte-Croix, Orbe-Chavornay et Pont-Brassus, ainsi que le service des bus à Yverdon et quelques lignes régionales de bus. Elle a tenu son assemblée générale ordinaire vendredi 17 juin au Grand Hôtel des Rasses, en présence de cinquante-trois actionnaires.

Le président du Conseil d’administration, Luc Martin a souhaité la bienvenue à chacun et plus particulièrement à  Jean-Pierre Grin, conseiller national, ainsi qu’aux délégués des communes et de l’Etat de Vaud. En quelques phrases, il a abordé les points essentiels qui ont jalonné l’année 2010, ainsi que les projets à venir.

Bilan positif pour Mobilis

La fameuse date butoir du 12 décembre 2010 a marqué l’introduction du tarif Mobilis dans le Nord Vaudois et sur les lignes exploitées par Travys. A l’heure actuelle, cette modification tarifaire semble avoir fait ses preuves auprès des voyageurs, puisque la plupart d’entre eux sont gagnants, hormis les clients yverdonnois n’effectuant qu’un trajet en ville.

Autre fait marquant pour l’année 2010, l’amélioration du réseau urbain, en réponse à un rapport préconisant une exploitation performante à l’horizon 2020. C’est donc avec dix ans d’avance que la première phase du projet a été mise en œuvre par les communes concernées (Yverdon-les-Bains, Montagny et Cheseaux-Noréaz). Enfin, dernier point phare, le transfert de la caisse de pensions du personnel auprès de la Fondation de Prévoyance Profelia, gérée par les Retraites Populaires.

L’immobilisme n’étant pas à l’ordre du jour, différents projets pour le futur sont d’ores et déjà en marche. Parmi eux, sur la ligne Orbe-Chavornay, la création du nouveau raccordement avec l’électrification au standard CFF et la sécurisation de la ligne aux normes européennes.

Avant de terminer son rapport, Luc Martin a encore signalé que son mandat de président du conseil d’administration touchait à sa fin et qu’il avait éprouvé une grande satisfaction à l’assumer, depuis la création de la Société en 2001.

Nombre d’utilisateurs en progression

Le directeur, Daniel Reymond a pris ensuite la parole pour commenter brièvement les résultats de l’exercice écoulé. Il a relevé l’évolution réjouissante au niveau du transport de voyageurs, avec une progression globale de 5,4% et une augmentation des recettes de 7,9%. Un bon résultat toutefois nuancé par un déficit de Fr. 1 105 000.– dû à la recapitalisation de la caisse de pensions.

Les 10 ans de Travys

A l’issue de l’assemblée, Daniel Reymond signala que Travys fêtait ses 10 ans d’existence cette année et que l’événement serait célébré en octobre prochain, à Yverdon. En avant-première, la société présenta ses nouveaux uniformes de travail, lesquels seront officiellement inaugurés lors des festivités de cet automne.

Que de changements, de restructurations et d’améliorations apportées au réseau de transport public du Nord Vaudois depuis 2001, lorsque les forces des différentes compagnies régionales ont été réunies. Cette dernière décennie a été marquée par une évolution constante et Travys a su anticiper et s’adapter aux exigences des voyageurs et des collectivités publiques.

Pour terminer, Daniel Reymond prit congé de Luc Martin et annonça que son remplaçant avait été élu en la personne de Daniel von Siebenthal, syndic d’Yverdon-les-Bains.

 

Photo Jocelyne Bauhofer (Travys SA)

Ils quittent le «navire» après avoir siégé, tous additionnés, qui au législtif, qui à l’exécutif durant plus de 150 ans. De gauche à droite: Christian Michoud, Henri-Louis Vallotton, Dominique Jaccard, Bernard Randin, Pierre Daenzer, Claude Lambercy.

Orbe: un air de passation de pouvoirs ?

Ils quittent le «navire» après avoir siégé, tous additionnés, qui au législtif,  qui à l’exécutif durant plus de 150 ans. De gauche à droite: Christian Michoud, Henri-Louis Vallotton, Dominique Jaccard, Bernard Randin, Pierre Daenzer, Claude Lambercy.

Ils quittent le «navire» après avoir siégé, tous additionnés, qui au législatif, qui à l’exécutif durant plus de 150 ans. De gauche à droite: Christian Michoud, Henri-Louis Vallotton, Dominique Jaccard, Bernard Randin, Pierre Daenzer, Claude Lambercy.

Dernière séance de la législature ce dernier jeudi au Casino d’Orbe, séance dont on ne peut pas dire qu’elle fut de «liquidation» tant les débats furent nourris, intenses et passionnés.

Assemblée marathon donc qui a fortement fait bouger vers le haut la statistique des prises de parole puis-que ce ne sont pas moins de 71 interventions que le Président sortant, Michel Schmuki, a dû gérer lors de cette ultime réunion qui a duré près de 3 h.!

Gestion et comptes 2010

Aucun fait particulièrement saillant quant à la gestion de notre commune l’an passé n’est à relever du rapport soumis à l’approbation de l’Assemblée.
Il en va de même du rapport de la Commission des Finances qui, comme annoncé dans le préavis municipal, ratifie un bénéfice d’exercice de plus de 80’000.-, chiffre allant dans le sens de ce qu’il se passe depuis 4 ans au moins et qui veut que le budget prévoie un déficit de plus de 1 million de francs, pour, finalement, chaque fois boucler avec des chiffres noirs!

Agenda 21 et réponse à la motion S. Metzener, A. Bouverat et C. Hunziker.

Une nouvelle façon d’appréhender la politique?
C’est bien lors du long débat qui a suivi la lecture du rapport au sujet de cet objet que des sensibilités diverses se sont révélées, sensibilités qui n’ont plus eu grand-chose à voir avec le vieillissant débat gauche – droite.

Ce fut plutôt une affaire générationnelle, la garde montante ne voyant aucun obstacle majeur ou particulier à ce que la population soit concernée de manière plus directe et plus constante par les décisions à prendre ou à faire prendre.

Il est bien clair que la «réunionnite», telle que la chose a été qualifiée, est beaucoup plus l’affaire de la frange jeune de l’hémicycle, habituée depuis ses études déjà aux colloques, séances, réunions, voire ateliers et qui ne voit pas d’obstacle particulier à ce que la chose s’applique à la gestion d’une commune.

Ceci se perçoit de manière toute différente dans l’esprit des «moins jeunes» qui n’y voient qu’une contrainte administrative supplémentaire avant toute prise de décision et, quelque part, un déni de leur fonction d’élus.

Force est d’admettre que cette nouvelle manière interactive et novatrice d’envisager le fonctionnement d’une communauté publique a séduit ce soir-là deux conseillers sur trois et qu’il s’est agi là d’une forme discrète de révolution douce dont les effets, qualifiés de forcément positifs par ses tenants, devraient déjà se concrétiser au cours de la législature à venir.

Transports urbains

Le rapport de la commission chargée de l’étude du préavis concernant cet objet a mis un peu de lumière sur divers points restés obscurs ou qui se sont obscurcis après la séance d’information publique qui a eu lieu fin mai 2011.

Là aussi, la discussion fut nourrie touchant au financement de la mise en place de ce service, de son adéquation avec la demande de la population des quartiers périphériques, du système de traction à privilégier, d’une éventualité de période d’essai, de la demande des commerçants concernés de contribuer par ce moyen à la survie de notre Centre-Ville, de l’horaire envisagé et, entre autres, des haltes prévues.

Ce préavis dit d’intention qui ne comportait aucune demande de crédit a finalement été accepté à une large majorité et donne ainsi un appui complémentaire à la Municipalité pour toutes les démarches désormais urgentes à entreprendre pour que cet organisme soit efficient d’ici la mi-décembre de cette année déjà, date officielle du changement d’horaire des transports publics suisses.

Rénovation des locaux de la bibliothèque Tournelle 2

Le crédit de Fr. 240 000.– sollicité pour la rénovation des locaux de la Bibliothèque n’a donné lieu à aucune discussion particulière et a donc été ratifié à la quasi unanimité.
Réponse de la Municipalité à l’interpellation Didier Zumbach et Katia Vivas sur le règlement et les tarifs de l’unité d’accueil (UAPE) transitoire et la politique sociale du réseau LAJE de la région d’Orbe-La Vallée de Joux (Réseau AJOVAL).

En réponse à l’interpellation mentionnée, la Municipalité précise quelques points qui avaient été relevés par ces deux membres du groupe socialiste concernant les transports et la surveillance sécuritaire des enfants, les devoirs surveillés, l’accessibilité via INTERNET aux règlements en application et formules d’inscriptions et, enfin, l’application des divers tarifs en vigueur.

Il s’en est suivi, à ce chapitre aussi, une discussion intense au cours de laquelle entre autres, divers cas précis de dysfonctionnements mineurs ont été mentionnés. Selon Bernard Randin, municipal en charge du dossier scolaire, la complexité du système, qui a dû être rapidement mis en place, comporte effectivement quelques lacunes qui seront corrigées dans les meilleurs délais. Il s’agit de laisser un peu de «temps au temps» pour que tout fonctionne à la satisfaction générale.

Les communications de la Municipalité comportaient divers points dont, en particulier la répartition des dicastères pour la législature 2011/2016, Nous reviendrons sur ce sujet dans une future édition.

Quelques remarques diverses au sujet du nouveau parking de Saint-Claude, de véhicules communaux qui devraient être équipés au gaz par respect de l’environnement, de l’éclairage intérieur de la Tour Ronde, d’une meilleure équité dans le subventionnement des sociétés sportives ainsi que des remerciements adressés par leurs présidents respectifs aux membres des commissions de gestion et des finances ont conclu la partie officielle de cette séance pour le moins vivante.

Une ultime partie oratoire réservée à quelques discours de fin de législature exprimés par Michel Schmuki, Bernard Randin et Claude Recordon ont précédé une verrée aussi méritée qu’appréciée de toutes et tous.

Photo Willy Deriaz

Claude Recordon, président du Conseil

VO Energies: une AG politiquement très correcte

Claude Recordon, président du Conseil

Claude Recordon, président du Conseil

Vendredi passé avait lieu au Centre villageois de Ballaigues la traditionnelle assemblée générale annuelle des actionnaires de VO Énergies Holding SA. Mécanique bien huilée s’il en est, puisque généralement les propositions du Conseil d’administration sont suivies sans qu’une voix ne s’élève ou discute un seul point.

On a assisté lors de cette séance à une situation inattendue : le dividende prévu de l’ordre de Fr. 108 000.– a été remis en cause par un actionnaire, qui ne comprenait pas pourquoi la direction proposait un montant «aussi bas» (6%) alors qu’il y avait largement de quoi verser un dividende au moins égal au double. Au vote final, le dividende de 6% a été accepté à une très large majorité, mais avec quelques abstentions soutenant le point de vue du motionnaire.

Comptes consolidés et différences de consolidation

La multiplication des entités légales en fonction de leur usage semblant être depuis quelques années une tendance presque dogmatique dans le groupe, il propose à ses actionnaires, afin qu’ils s’y retrouvent, des comptes consolidés. Ces derniers sont en fait des comptes établis aux valeurs vénales actuelles et excluent de leur présentation les dettes et avoirs entre sociétés du groupe.

Les différences notables entre les résultats de ces comptes «économiques» et des comptes statutaires de la holding semblent laisser encore quelques actionnaires dans l’embarras, puisqu’une question a été posée sur la différence entre bénéfice statutaire de la holding et bénéfice consolidé. A voir certains airs sur les visages, malgré les efforts louables de la fiduciaire pour expliquer cette différence, il n’est pas sûr que les arcanes de la consolidation soient apparus au grand jour pour chaque actionnaire présent.

Un marché de plus en plus tendu dans une économie régulée

Au niveau de la fourniture d’électricité, le commerce devient paradoxalement de plus en plus régulé par ELCOM et SWISSGRID, alors que la libération partielle de ce marché est entrée en vigueur. Le chiffre d’affaires, sous pression extérieure, est donc en baisse dans ce domaine. A l’inverse, le gaz, le multimédia et internet enregistrent tous des hausses du chiffre d’affaires. La marge brute globale du groupe a augmenté de 4 % environ, soit d’un million de francs.

Simultanément, les dépenses de personnel ont également crû d’un million de francs. Les perspectives sont aux investissements lourds: on pense en particulier à la rénovation de la Centrale du Moulinet qui vient de débuter et qui durera environ deux ans. Dans le domaine de la fibre optique aussi, des sommes importantes devront être engagées pour maintenir un réseau concurrentiel en termes de performances.

A son niveau très régional, VO Energies semble vouloir rivaliser avec les plus grands de ses homologues électriciens en toute indépendance. Cette politique coûtera sans doute relativement cher dans les années à venir.

Photo Olivier Gfeller

L’intérieur de la Vieille Auberge sera rafraîchie avant sa réouverture en septembre.

Dernier conseil de la législature à Valeyres

L’intérieur de la Vieille Auberge sera rafraîchie avant sa réouverture en septembre.

L’intérieur de la Vieille Auberge sera rafraîchie avant sa réouverture en septembre.

Comptes communaux bénéficiaires

Les comptes communaux se soldent par un bénéfice de Fr. 50 131.–. Selon le municipal des finances, Thierry Vidmer, ce résultat extraordinaire est dû à des recettes non prévisibles lors de l’établissement des budgets. Les droits sur successions et mutations sont, en effet, impossibles à prévoir pour l’année à venir.

Les habitants seront «branchés» VDSL

Après de nombreuses demandes des habitants du village, la société Swisscom, s’est enfin décidée à offrir la possibilité aux intéressés de se connecter au système VDSL (terme anglais se traduisant par très-haut débit DSL). La commune devra toutefois débourser la somme de Fr. 23 400.– afin de rendre cette opération possible. Les conseillers ont acceptés le préavis de la municipalité sans autre forme de procès.

La «Vieille Auberge» bénéficiera d’un léger «coup de jeune»

La Municipalité ayant été obligée de mettre un terme au contrat qui la liait avec l’ancienne gérante, un crédit de Fr. 120 000.– a été voté afin d’entreprendre des travaux urgents pour un rafraîchissement de l’intérieur du bâtiment, ainsi que quelques changements d’aménagement à la cuisine. Le restaurant rouvrira ses portes le 2 septembre avec de nouveaux tenanciers.

Départs plein d’émotion

Corinne Tallichet-Blanc, future syndique, prend la parole afin de remercier les deux municipaux sortants, Henri Nerny et Jean-Paul Widmer. A eux deux, ce ne sont pas moins de 36 années au cours desquelles chaque mardi, leur soirée était occupée à la gestion des biens communaux. Les conseillers ont applaudi avec reconnaissance ces deux messieurs.

La secrétaire du Conseil général, Sandrine Viale, remettait également son poste, ayant quitté la commune, et c’est avec beaucoup d’émotion que le président du Conseil, Raphaël Berthoud, ainsi que toute l’assemblée ont également remercié leur secrétaire. Raphaël Berthoud tient aussi à souligner qu’André Vidmer a été membre du conseil pendant soixante-deux ans. Si ça ce n’est pas de la fidélité et un engagement auprès de sa commune…

Dernier «coup de gueule» du syndic

Le syndic sortant, Jean-Paul Widmer, prend la parole une dernière fois dans ses fonctions en regrettant fortement que «certains» conseillers, hélas absents lors de cette dernière séance, se permettent de critiquer systématiquement toutes les actions entreprises par la Municipalité ou les décisions prisent par le Conseil général. Cette attitude de suspicion devient franchement inconfortable pour toute personne œuvrant à la bonne marche de la commune.

Il imagine qu’avec des comportements pareils, il reste à parier qu’il n’y aura bientôt plus personne qui osera prendre ces places à responsabilités, si cette situation de «nein sager» systématique continue.

Photo Sylvie Troyon

Nicole Bourgeois, municipale retraitée.

Vallorbe: baisse de la dette

Nicole Bourgeois, municipale retraitée.

Nicole Bourgeois, municipale retraitée.

Dans son rapport, pour les comptes communaux 2010, la commission des finances relève que le total des recettes s’élève à Fr. 16 422 291.42. Un excédent de recettes de Fr. 21 554.13 a été dégagé. La dette communale est importante, mais n’a jamais été aussi basse depuis 1993.

Un crédit de Fr. 348 000.– a été accordé à la municipalité pour l’équipement d’un nouveau lotissement à la route de Bellevue. Cinq parcelles constructibles sont prévues. Ces frais seront récupérés par la vente de ces terrains.

Un crédit de Fr. 89 000.– est accordé à la municipalité pour étudier un projet d’avenir concernant les bâtiments communaux sis à la rue de l’Ancienne-Poste n° 38, 44, et 46. Le projet consiste en la création d’un Centre Ambulatoire de Médecine Communautaire Vallorbier (CAMCV). Une partie de l’affectation pourrait comporter de l’habitat adapté aux personnes à mobilité réduite. Ces bâtiments sont dans un état de délabrement avancé, une rénovation serait très onéreuse. De plus un accord doit être trouvé avec les propriétaires privés intercalés parmi les bâtiments communaux.

Le rapport de la commission de gestion met en évidence que le site internet communal peut être amélioré. Il se réjouit de l’ouverture du gîte des Grandes Forges pour accueillir nos touristes. Dans le canton de Vaud, le château de Chillon est le plus visité, Vallorbe se situe juste derrière. Le bâtiment de la rue de Lausanne 46 (scierie) dégage plus de charges que de recettes. La commission demande à la municipalité de bien vouloir statuer rapidement sur le devenir de ce bâtiment.

En fin de séance, le conseil a pris congé de Nicole Bourgeois, municipale qui nous quitte volontairement après 33 ans d’engagement politique. Standing-ovation.

Photo Jean-Louis Löffel

Depuis la g. Jean-Claude Nicod, syndic sortant, Mireille Duvoisin, boursière sortante, Dominique Werly, nouveau boursier et Olivier Petermann, nouveau syndic.

Conseil de Lignerolle: compliments et émotions

Depuis la g. Jean-Claude Nicod, syndic sortant, Mireille Duvoisin, boursière sortante, Dominique Werly, nouveau boursier et Olivier Petermann, nouveau syndic.

Depuis la g. Jean-Claude Nicod, syndic sortant, Mireille Duvoisin, boursière sortante, Dominique Werly, nouveau boursier et Olivier Petermann, nouveau syndic.

Tous étaient présents à l’ouverture du dernier Conseil de la législature présidé par Bernard Werly. Avec un ordre du jour, court mais plein de chiffres, au cours duquel après présentation fouillée des comptes communaux par le syndic Jean-Claude Nicod et lecture positive de la commission de gestion, les membres du Conseil ont approuvé à l’unanimité les comptes 2010 qui présentaient un excédent de charges de 21 208 francs.

Dans les communications municipales, le syndic annonce le renoncement au parc éolien du Vailloud qui aurait amené trop de désagrément à l’habitat environnant. Par contre, le parc du Bel-Coster prévu pour huit éoliennes reste d’actualité, programme encouragé par la commune.

Dans le cadre du projet ERABLE, la réfection des chemins d’accès aux montagnes se trouve en phase de réalisation et dans le domaine des transports, TRAVYS annonce une augmentation sensible du nombre de courses sur le parcours Orbe – Vallorbe.

Félicitations et éloges

Le président du Conseil et le syndic ont remercié chaleureusement et fleuri Mireille Duvoisin, boursière sortante après 31 ans de bons et loyaux services. Puis Bernard Werly accompagné de tous les municipaux, a adressé un vibrant hommage au syndic sortant Jean-Claude Nicod.

Ce dernier a passé un certain temps, voir un temps certain sur le banc municipal, soit 29 ans, dont 13 en tant que syndic. Sa commune, le plus beau village de Suisse comme aime le dire ce dernier, lui a offert une magnifique toile du peintre Mafli, artiste qu’il apprécie particulièrement.

Cette soirée civique pleine d’émotion, s’est, comme il se doit, terminée autour du verre de l’amitié.

Photo Alain Michaud

Jérôme Chappuis.

Champvent – 1000 ans: en plein dans le mille

Jérôme Chappuis.

Jérôme Chappuis.

Le comité de Pierre-Alain Urfer peut être fier du travail accompli. Les festivités dont il avait la responsabilité ont été une vraie réussite, avec en prime un soleil à faire pâlir d’envie leurs hôtes du Brésil ou de l’Afrique de l’Ouest.

Pourtant, tout avait commencé avec une mini-tornade qui a failli tout emporter le mercredi soir. Si bien qu’il a fallu travailler toute la nuit pour réparer les dégâts. Par bonheur, la météo se montrait bien plus clémente dès le lendemain.

Rendez-vous de footeux

Le vendredi était dédié au football dans ce village où l’équipe fait la fierté de ses habitants. Cette rencontre entre Sion (Super League) et Yverdon (1ère ligue) avait attiré pas mal de «footeux». L’occasion de refaire le monde durant cette pause estivale. Les Valaisans, qui rentraient d’une semaine de stage au Val d’Aoste, ont fait l’étalage de leur classe en première période malgré l’absence de plusieurs titulaires. Pour la jeunesse, l’opportunité d’obtenir quelques autographes était la bienvenue, surtout avec la vedette régionale, Arnaud Bühler de Baulmes.

Présence d’Ueli Maurer

L’Union des Communes Vaudoises s’était donné rendez-vous le samedi. Près de deux mille personnes ont participé au banquet, honoré par la présence du conseiller fédéral Ueli Maurer qui a relevé l’importance des communes dans la politique helvétique. Il a été salué par sa camarade de l’UDC, la conseillère nationale Alice Glauser. Ensuite, Pierre-Alain Urfer a adressé son mot de bienvenue en recommandant à ses pairs de partager cette fête avec les gens de Champvent, une localité que certains ont finalement atteinte grâce à leur GPS! Une journée qui s’est finie fort tard après le concert d’Alain Morisod qui a fait danser la région dans les années 70 et qui était revenu pour cette bonne cause.

Des as à vélo

Durant les deux jours de cette fin de semaine, la première manche de la Coupe du Monde de trial à vélo a permis au public de découvrir une discipline où l’agilité et la souplesse ont «bluffé» les spectateurs. Si la victoire a souri à la Suissesse Karin Moor chez les filles, les étrangers ont fait main basse dans les catégories masculines. Les Espagnols ont occupé les trois places du podium chez les vingt pouces grâce notamment au phénoménal Beni Torros, les Français ont réussi le doublé grâce aux frères Coustalier, vainqueurs chez les 26 pouces.

Le dimanche était consacré à la jeunesse avec un cross et des prestations culturelles qui ont attiré un public très nombreux. Tout s’est terminé par un final en beauté, car le feu d’artifice de 22 h. 30 a épaté les spectateurs par sa richesse.

Réussite autour du monde

Enfin, Pierre-Alain Urfer se déclarait très satisfait de sa manifestation qui a attiré près de 30 000 personnes pour 74 offres différentes d’amusement. 1 100 personnes ont participé au concert du troubadour genevois sans oublier les concerts de Gaëtan et de Brice. On ne pourrait pas clore ce bilan sans mettre en avant la volonté du comité d’organisation d’avoir voulu représenter les cinq continents à travers des stands qui ont attiré force convives qui ont goûté à la nourriture, à la boisson et à la culture de ces pays (Vietnam, Brésil, Colombie, Afrique de l’Ouest, Portugal et Suisse).

Il est certain que les Chavannais ont fêté dignement le millénaire de leur village et ils doivent être félicités pour leur très bon travail durant ces cinq jours de fête qui se sont déroulés sans le moindre incident.

Photo Serafina Tumminello

Bravo et merci

L’équipe de Suisse des moins de 21 ans a marqué d’une pierre blanche l’histoire du football dans notre pays, en se hissant en finale de la compétition européenne qu’elle a perdue contre l’Espagne.

Grâce à son très bon parcours, elle s’est qualifiée pour les Jeux Olympiques de l’an prochain à Londres où seules quatre formations nationales représenteront notre continent, ce qui est un bel exploit pour une petite nation comme la nôtre.

Lors de ce même week-end, Champvent et ses 375 habitants ont célébré avec enthousiasme le millénaire de leur village. Une fête totalement réussie avec l’appui du soleil. Il y en a eu à peu près pour tous les goûts et tous ceux qui se sont rendus sur place ont pu apprécier l’excellence de l’organisation et du travail, avec une belle ouverture sur le monde.

Enfin, c’est au cours de cette semaine que les autorités des communes ont passé à la nouvelle législature. L’occasion de dire notre reconnaissance à tous ceux qui se sont dévoués pour leur localité. Peu importe le temps passé au service des citoyens, ils méritent d’être remerciés à l’heure où ils quittent leur fonction. Car dans le domaine politique, la critique fuse plus rapidement que l’éloge.

Souligner leur  engagement mérite d’être mis en exergue.