La palissade polaire aux abords de l’Ice bar.

Orny: une soirée au Rallye

ture et nous avons décidé d’aller voir ce que c’était, au fait, un Rallye. Ça tombe bien, vendredi soir c’est soirée années nonante au programme. Armés de bonnes chaussures et d’une conductrice qui restera sobre en toutes circonstances, nous nous sommes rendus sur la place de fête.
ça y est, nous apercevons des dizaines de roulottes au nom de sociétés de jeunesses le long de la route, nous touchons au but. L’ambiance est bonne dans la voiture et nous nous mettons en quête du parking. Le chemin pour y arriver est pour le moins impressionnant. Poussière épaisse, virages et cross sont au menu, rien que pour ça nous sommes contents d’être venus.

Du travail bien fait

Arrivés au coeur de la place de fête, nous restons bouche bée devant le travail accompli. Entourée par le caveau, l’Ice bar et la cantine, la tonnelle trône fièrement au centre. Le décor représentant une panoplie de pays différents est magnifique et nous sentons que les détails n’ont pas été épargnés.
Trois bières plus tard, la fête bat son plein sous la cantine. Celle-ci est pleine et les fêtards ont l’air d’apprécier la soirée. Mais à 23 h. 15, c’est le coup de théâtre. Une panne générale d’électricité est à déplorer, la manifestation est plongée dans le noir. L’électricité sera rétablie une bonne vingtaine de minutes plus tard, mais cette coupure aura pour seul effet de renforcer l’ambiance festive qui régnait déjà sur les lieux.
Après quelques heures de danse, nous décidons qu’il est temps de rentrer et laissons la place aux plus motivés, qui festoieront jusqu’au bout de la nuit.
Les organisateurs satisfaits

Malgré la bise présente une bonne partie du week-end, Luc Michaud, le président du Rallye, se dit heureux du déroulement de la manifestation. Les chiffres concernant la fréquentation ne sont pas encore connus, mais il pense que l’objectif fixé à 15’000 visiteurs est rempli. Il faudra toutefois s’armer d’encore un peu de courage pour démonter les installations mises en place. Luc Michaud estime qu’au mois de juillet, les 13 hectares mis à disposition seront rendus à leur destination première, la culture.

Orny: une belle cuvée pour l’Enduro 2012

Difficile de ne pas penser à la production viticole lorsque l’on évoque l’édition 2012 de l’Enduro d’Orny, organisé une nouvelle fois avec brio par le Moto-Club du Milieu du Monde du président Julien Lasserre.

En effet cette année, le parcours, qui change à chaque édition, avait été déplacé au milieu des vignes des Côtes de l’Orbe, sur le bas du territoire de la commune d’Arnex. Dans un grand cirque de vignes proches de l’huilerie se trouvent en effet des terrains agricoles qui ont été patiemment préparés pour l’occasion. Un circuit de plus de dix kilomètres tournant mille et une fois sur les territoires des communes d’Arnex, d’Orny et de Pompaples. En plus de ce nouvel emplacement, le dessin proprement dit du parcours avait été amélioré, «pour tenir compte de certaines critiques entendues en 2011», précisera Julien Lasserre.

Une participation toujours aussi nombreuse

Plus de 250 participants se sont élancés sur ce parcours difficile dans les différentes catégories, que ce soit le matin ou l’après-midi. «Nous sommes très contents de cette édition» précisait Julien Lasserre peu après l’arrivée de l’épreuve individuelle. Nous avons enregistré au moins autant de participants que l’an passé et ceci sans qu’aucun incident ne soit venu troubler le bon déroulement des épreuves.

De très nombreuses équipes étaient venues de Suisse, d’Allemagne, d’Autriche. La matinée était réservée à la course de trois heures par équipes et l’après-midi aux catégories individuel et marathon. Dans les vignes, ci et là, un ou deux vignerons l’œil quelque peu critique sur cette course, surveillaient discrètement son déroulement. Il faut dire que les nuages de poussières soulevés par les concurrents ne pouvaient pas éviter de survoler les parchets.

Classements complets : www.orny.ch/mcmm

Photo Olivier Gfeller

Le Père Noël a offert un premier présent à la nouvelle municipale, Marie-Thérèse Liechti.

Orny: Municipalité au complet

Le Père Noël a offert un premier présent à la nouvelle municipale, Marie-Thérèse Liechti.

Le Père Noël a offert un premier présent à la nouvelle municipale, Marie-Thérèse Liechti.

Une semaine avant Noël, les électeurs d’Orny étaient appelés à compléter leur exécutif municipal à la suite de la démission subite de Rocchino Mancino.

Seule candidate en lice, Marie-Thérèse Liechti a été élue au premier tour avec 55 voix sur 84 votants. Elle s’occupera du dicastère de l’eau potable, de l’épuration et des routes. C’est en tenue de Père Noël que le président du Conseil général, Claude Pavillard a lu les résultats.

Dans la foulée, son futur collègue, Cédric Fonjallaz, en l’absence du syndic, a souhaité la bienvenue dans le collège municipal qu’il espère voir reconduit en mars prochain.

Infirmière et enseignante

Enseignante au Centre Professionnel du Nord Vaudois à Yverdon, Mme Liechti est infirmière de profession. C’est du reste au cours d’un emploi au CHUV que la native de Nebikon a fait connaissance de son mari pour venir s’installer à Orny (en 94) où elle s’est occupée des assurances sociales pendant une décennie.

Au cours de ces années, cette Lucernoise a suivi des cours de psychologie et d’éducation. Mère de deux enfants (Manon 15 ans et Mathieu 13 ans et demi), elle occupe ses loisirs en chantant avec le chœur mixte de La Sarraz tout en demeurant une passionnée de théâtre.

A 49 ans, elle entame un nouveau défi dans une commune qui se porte bien, selon Cédric Fonjallaz.

Photo Pierre Mercier

Le projet de rénovation de l’église est repris.

Orny : démission à la Municipalité

Le projet de rénovation de l’église est repris.

Le projet de rénovation de l’église est repris.

Mercredi 13 octobre, vingt personnes assermentées ont participé au Conseil général présidé par Claude Pavillard.

Pas de changement aux impôts

Le préavis no 3/10 a été accepté par le conseil : les impôts communaux diminueront de 6 points qui iront dorénavant au canton. Le taux 2011 sera de 71 points grâce (ou à cause) de la péréquation. Dans son rapport de la commission des finances, Pierre-Alain Messeiller a demandé à la Municipalité d’établir un plan d’investissements futurs pour les années à venir.

Informations de la Municipalité

Avec une aide du canton, les travaux de remise en état des forêts, suite aux dégâts de l’hiver 08-09, sont en cours vers le canal d’Entreroches. Cependant les travaux seront importants sur le mur du canal, et la commune attend des nouvelles du Patrimoine pour sa réfection.

Le tri des déchets fonctionne bien et la Municipalité encourage les habitants à y participer encore plus. Concernant l’éclairage du chemin bordant la route entre Orny et le Moulin Bornu, le prix de l’éclairage traditionnel est devisé entre Frs 500.- et 600.-/m. linéaire, une autre solution est à l’étude. Le projet de rénovation de l’église a été repris et il sera soumis pour l’octroi éventuel d’une aide de la confédération.

Démission

Le président du conseil a reçu la lettre de démission du municipal Rocchino Mancino avec effet au 11 octobre 2010. Claude Pavillard l’a remercié, en son absence, pour le travail effectué jusqu’ici et a demandé que les listes de candidats soient déposées jusqu’au 8 novembre afin que l’élection de son remplaçant puisse avoir lieu le 19 décembre.

Jeannette Candaux est élue suppléante de la commission de gestion.

Dans les points divers, la Municipalité a appris à l’assemblée qu’un projet d’agrandissement de l’EMS est à l’étude et enfin, que le projet de la nouvelle gravière, présenté aux habitants lundi 11 octobre, ne lui pose, pour l’instant, pas de problème suite aux discussions qu’elle a eu avec les éventuels futurs exploitants.

Eoliennes

Dans son exposé, José Basset, de la maison Vento Ludens, a donné des explications quant à l’implantation de 5 éoliennes sur le site au sud sur Plaine de l’Orbe qui touchera plusieurs communes. A l’issue de cette présentation, une commission d’étude formée de Daniel Aellen, Jacky Candaux, Julien Hugo, Marie-Thérèse Liechti et Pierre-Alain Messellier a été élue.

Le conseil s’est terminé, comme à l’accoutumée, par une verrée et dans la bonne humeur.

Photo Marianne Kurth