Sarah Frikart et son flautino.

Baulmes: jeunes musiciens en herbe à la salle des Fêtes

Sarah Frikart et son flautino.

Sarah Frikart et son flautino.

Vendredi passé, se déroulait l’audition de l’école de musique de Champvent-Baulmes: devant une salle comble et animée, pas moins de 21 présentations, sous l’égide de 6 professeurs, émurent et enthousiasmèrent un public, acquis par avance.

Les feux s’ouvrirent avec le groupe des tout petits, initiés à la méthode Willems. Ceux-ci chantèrent, mimèrent avec beaucoup de spontanéité et de gaieté, fermement entourés par leur professeur.

Puis vint le tour des instruments; la flûte traversière, tout d’abord, avait le vent en poupe, spécialement chez les jeunes filles. Saviez-vous que le «flautino», sorte de petite flûte souple, est une étonnante antichambre à la flûte traversière, pour les débutants?

Puis ce fut le tour des saxos, attirant tant les garçons que les filles. Finalement, les tambours, batteries et percussions ainsi que les cornets et bugles, étaient l’apanage, ce soir-là, des garçons.

Une audition variée et de qualité reflétant le travail de chacun de ces jeunes ainsi que la grande et palpable complicité entre élèves et professeurs. Quel bel instant, par exemple, lorsque maître et élève, concentrés, accordent ensemble leurs instruments!

Photo Catherine Fiaux

Vue de Baulmes

Baulmes: foot et gestion au conseil

Vue de Baulmes

Vue de Baulmes

Mercredi soir passé, le Conseil communal de Baulmes tenait l’une de ses dernières séances de la législature. Avec au menu plusieurs rapports et préavis, mais une première partie consacrée aux nombreuses communications de la Municipalité.

Ces dernières ont toutes été transmises par le syndic Julien Cuérel, qui a notamment rappelé qu’une nouvelle benne provisoire avait été posée à la déchetterie, en attendant son réaménagement planifié, que le chauffage à bois avait réalisé un exercice bénéficiaire d’environ Fr. 25’000.—et que l’étude générale de réorganisation du territoire communal touchait à sa fin : une séance d’information publique à son sujet est prévue le 15 juin.

Le serpent de mer du FC Baulmes semble toucher à sa fin, la faillite du club devant en principe être bientôt clôturée et la convention avec la Commune n’ayant, bien entendu, pas été renouvelée.

Gestion communale

Le Conseil a pu prendre connaissance de deux rapports de la commission de gestion. Le premier relatif à la tournée de plaine usuelle, qui a fait l’objet de quelques observations dont la Municipalité tiendra compte. Notamment en ce qui concerne les exigences à mettre en oeuvre lors des réaménagements de routes après des fouilles, auxquelles des entreprises ont travaillé pour le compte de particuliers et qui souvent ne correspondent pas aux règles de l’art.

Et aussi en ce qui concerne le souhait maintes fois exprimé de réétudier l’éclairage public du village avec une solution plus moderne, plus écologique et plus économique. Sur ce point, le syndic a rappelé qu’une étude d’experts avait conclu en 2009 que la seule mesure économiquement viable était le changement d’ampoules, auquel il a été ou va être procédé. Les comptes 2010 de la Commune ont été déposés à l’examen de la commission des finances qui rapportera dans une séance ultérieure.

Un rapport positif sur la gestion administrative communale a été lu, mais n’a pas fait l‘objet d’un vote, faute pour ce dernier point d’avoir été formellement porté à l’ordre du jour.

Photo Olivier Gfeller

A gauche, Jean-Louis Grivet et le nouveau président Charles-Henri De Luze.

Baulmes: sous le signe du grand coq

A gauche, Jean-Louis Grivet et le nouveau président Charles-Henri De Luze.

A gauche, Jean-Louis Grivet et le nouveau président Charles-Henri De Luze.


Saint Hubert patron des chasseurs planait sur Baulmes

Ce ne sont pas moins de 420 membres représentants des vingt sections de la Diana, fédération cantonale des sociétés de chasse qui tenaient assemblée le 12 mars dernier dans une grande salle de Baulmes archicomble.

Organisée de main de maître par les sections Diana de Sainte-Croix, Yverdon-les-Bains et Orbe, cette assemblée de longue haleine a permis au président Jean-Louis Grivet de saluer la présence et donner la parole au syndic de Baulmes Julien Cuérel, au conseiller national J.P Grin et à la conseillère d’Etat en charge du Département de la sécurité et de l’environnement, Jacqueline de Quattro, ainsi qu’à Daniel Piquilloud pour récompenser les meilleurs du concours «intercantonal» des trophées concernant chamois, chevreuils, sangliers et cerfs elaphe.

Cette réunion était aussi l’occasion de féliciter les membres méritants, remettre diplômes de gardiennage, récompenses et honorariat, ainsi que d’entendre les longs rapports des multiples commissions, petit et grand gibier, biotopes, presse et info, dégâts du gibier.

Nouveau président

Lors des élections statutaires, Jean-Louis Grivet, président sortant de charge, passe la main après huit ans d’une présidence pleine et enrichissante. Il a été remplacé par Charles-Henri De Luze. Philippe Duperrex prend la charge du secrétariat, et, dans l’élan, Jean-Louis Grivet est nommé président d’honneur de la Fédération des sections vaudoises de la Diana.

En marge des discussions sur le nouveau plan quinquennal, la prédation inquiétante du lynx et multiples interventions avisées, il faut citer la magistrale prestation de sonnerie des trompes de chasse, qui a fait passer un frisson dans l’échine des amateurs cynégétiques.

Cette imposante assemblée s’est terminée par le tirage au sort des billets d’une tombola hors du commun, plus de trente mille francs de lots, se lisaient la joie et la satisfaction sur les visages d’ardents défenseurs des valeurs en Saint Hubert.

Photo Alain Michaud

Les Rapilles, paroi de rochers surplombant Baulmes.

A Baulmes, l’heure du budget a sonné

Les Rapilles, paroi de rochers surplombant Baulmes.

Les Rapilles, paroi de rochers surplombant Baulmes.

C’est sur le coup de 19 h 30 précises vendredi soir passé que le président  Luc Pillevuit a requis l’attention des membres du Conseil communal de Baulmes pour leur dernière séance de l’année 2010.

Une séance consacrée pour l’essentiel à l’examen du budget 2011, préparé par la Municipalité dans un souci de continuité et de maîtrise des coûts.

Un budget globalement équilibré

Même si au final, le budget 2011 prévoit un déficit de l’ordre de Fr 25 000.– sur un total de charges et produits d’environ Fr 4.4. millions, on peut considérer qu’il est équilibré, dans la mesure où les charges sont maîtrisées et en ligne avec celles de l’exercice précédent. La Municipalité  a entrepris de totaliser les charges qui lui sont imposées par l’Etat, au niveau du social, de la péréquation et de diverses tâches comme le CMS ou l’accueil de jour des enfants.

Ce total représente un montant de Fr. 365 000.– net des retours de péréquation, soit un peu moins de 10% du total des charges. De son côté la commission des finances, qui a tenu plusieurs séances sur le budget 2011, a demandé deux modifications mineures qui ont finalement fait passer le montant du déficit technique de quelques milliers de francs à Fr. 25 000.– environ. C’est à l’unanimité que le budget global a été voté.

La tournée de plaine

La commission de gestion a présenté en première lecture son rapport sur la tournée de plaine qu’elle a effectuée en novembre en compagnie d’une délégation de la Municipalité. La gestion municipale 2009 a été jugée positive. La commission  a émis quelques vœux qui feront l’objet d’un examen municipal d’ici janvier et de réponses circonstanciées.

Parmi ces vœux on notera le souhait d’une étude de faisabilité concernant l’éclairage public communal afin que ce dernier puisse inclure les dernières technologies modernes.

Numéros de maisons

On a aussi appris tout en fin de séance que les propriétaires allaient recevoir ces jours un courrier précisant les nouveaux numéros de rue et que les plaques y relatives seraient posées durant le premier semestre 2011. Enfin, à la suite d’une question de Marc von Ow au sujet de la possibilité de louer la buvette du stade, le syndic Julien Cuérel a indiqué que la convention avec le FC Baulmes était certes arrivée à échéance le 7 décembre 2010, mais que tant que les problèmes du stade n’étaient pas résolus, la Municipalité entendait réserver l’usage de cette buvette aux activités sportives se déroulant au stade, ceci compte tenu du grand nombre d’autres salles disponibles.

Photo Olivier Gfeller

Les comités belge et suisse de l’Amicale réunis pour l’Omnibus, avec tout à gauche en blanc Thierry Lacroix, puis Eric Clot.

20e anniversaire de l’Amicale Modave-Baulmes

Les comités belge et suisse de l’Amicale réunis pour l’Omnibus,  avec tout à gauche en blanc Thierry Lacroix, puis Eric Clot.

Les comités belge et suisse de l’Amicale réunis pour l’Omnibus, avec tout à gauche en blanc Thierry Lacroix, puis Eric Clot.

Si l’on en croit les explications de l’un des participants belges samedi soir passé à Baulmes lors de l’apéritif précédant le banquet d’honneur de l’Amicale Modave-Baulmes, la petite cité de moins de mille habitants proche de Liège serait en quelque sorte «le robinet des Bruxellois» en raison des très abondantes réserves d’eau potable situées en son sol et qui couvrent plus de 20% des besoins en eau de la capitale belge et européenne.

On le croit sur parole, tout en relevant que ce n’était visiblement pas que de l’eau que la centaine de participants présents dégustaient. Mais aux grandes occasions, les libations ne sont-elles pas naturelles…

Une histoire de football au départ

Car l’Amicale Modave-Baulmes fêtait la semaine passée rien moins que le vingtième anniversaire de son existence. Une histoire qui commence en 1991 autour d’un match de football international que voulaient disputer des vétérans du FC Baulmes contre des adversaires français, mais qui ne s’est toujours pas disputé... en 2010.

Le Baulméran Thierry Lacroix, originaire de Modave (qui n’a rien à voir avec la Moldavie, contrairement à ce que mentionnent certains agendas de manifestations locales) a pensé alors qu’avec les Belges, la chose serait possible. C’est ainsi que des habitants de Modave viendront à Baulmes pour des joutes sportives et culturelles, et que des Baulmérans feront le trajet inverse, pour un match retour. Ainsi naît l’Amicale Modave-Baulmes qui n’a, depuis lors, cessé de perpétuer cette tradition annuelle d’échanges amicaux.

Pas un jumelage, une amitié cultivée

L’Amicale n’est pas un jumelage mais une réunion d’amis. Il n’existe pas de recrutement, et les arrivées se font au gré des circonstances. Partie sur une base footballistique, l’Amicale s’est peu à peu transformée en réunion culturelle et amicale, qui réserve chaque année la période de l’Ascension pour une visite organisée, une année en Belgique pour les Baulmérans, l’autre année en Suisse pour les Modaviens. Et c’est en cultivant cette amitié au-delà des frontières que l’Amicale a atteint l’âge respectable de vingt ans.

Festivités du 20e anniversaire

Arrivés en Suisse mercredi soir, les Modaviens ont plus particulièrement visité cette année la Vallée de Joux, Juraparc et Lucerne, le tout entrecoupé de mémorables repas au chalet du Suchet, à Juraparc, à la Croix fédérale de Champvent, pour finir par goûter au banquet préparé à leur intention par le jeune traiteur baulméran Grégory Perusset.

«Nous sommes bien sûr constitués en comités belge et suisse», expliquait le président suisse Eric Clot,  «mais c’est juste pour maintenir vivante l’Amicale et pour organiser les réjouissances et les déplacements.

D’ailleurs, chaque année des Belges viennent en automne nous préparer une soirée «moules» et de notre côté, nous remplissons une camionnette de tout le nécessaire et nous allons en Belgique pour faire une vraie raclette.Et ça dure depuis 20 ans. Et ça continuera».

Une tradition bien sympathique qui visiblement réjouissait l’ensemble des participants et singulièrement Thierry Lacroix, sans qui finalement cette aventure n’aurait jamais pu débuter.

Photo Olivier Gfeller

Baulmes : victoire de Mathod en volley

Baulmes

Tour de Jeunesse à Baulmes

Au début du mois, la jeunesse de Baulmes organisait son traditionnel «Tour de Jeunesse». Malgré des prévisions météo pas très favorables, le village est passé entre les gouttes.

Un plus pour les 36 équipes de volley et les 22 lutteurs venus s’affronter. Le vendredi, un peu trop calme selon les organisateurs, 14 équipes de baby foot ont participé au tournoi. Les joueurs étaient surtout des gens du village mais quelques jeunesses avaient tout de même fait le déplacement.

Quant au samedi soir, le monde espéré était présent, que ce soit pour le sport ou pour s’amuser et boire un verre entre amis. Le DJ Skyfire, qui animait la soirée, a su faire chauffer l’ambiance jusque tard dans la nuit.

Extraits des résultats

Baby-foot :
1. Taz Team
2. Dumd et Dumber
3. Les Perrier 2

Volley :
1. Mathod-Suscévaz 2
2. Lovatens
3. Yvonand

Lutte légers :    
1.Alban Cornamusaz
(Trey)
puis 3. Vincent Collon
(Bretonnières)

Lutte moyens :
1. Alexandre Nicod
(Granges-Marnand)

Lutte lourds :               
1.Nicolas Probst
(Cuarnens)

Photo Sybile Perrier