Robert Porchet remet le Pain d’Or à Laurent Buet, accompagné de son épouse et de ses enfants.

Vallorbe: un nouveau Pain d’Or décerné

Robert Porchet remet le Pain d’Or à Laurent Buet, accompagné de son épouse et de ses enfants.

Robert Porchet remet le Pain d’Or à Laurent Buet, accompagné de son épouse et de ses enfants.

C’est Vallorbe que la Confrérie vaudoise des Chevaliers du Bon Pain a choisi pour y tenir samedi passé son 21e chapitre d’intronisation. Il faut dire que le titulaire sortant de la distinction suprême du Pain d’Or est un vallorbier, en la personne de Roland Brouze, vice grand-maître de la Confrérie et boulanger dans la localité depuis des décennies. L’objet d’un chapitre est la remise officielle de distinctions, d’abord sous la forme d’étoiles, que les maîtres-boulangers reçoivent s’ils remplissent des conditions strictes de contrôles successifs et sur le long terme de la qualité de leur production.

C’est ainsi qu’une vingtaine de représentants de la profession se sont vu remettre, qui leur première, qui leur deuxième, qui leur cinquième étoile, gage d’une maîtrise parfaite de tous les aspects de la profession. Les conseils de la Confrérie du Grand Apier et de celle du Gruyère étaient présents, de même que les autorités cantonales, régionales et locales.

Laurent Buet nouveau Pain d’Or

On pouvait notamment apercevoir parmi les invités le vice-président du Grand Conseil Jacques Nicolet, de Lignerolle, le syndic de Vallorbe Stéphane Costantini et plusieurs de ses municipaux, la préfète Évelyne Voutaz et le président du Conseil communal de Vallorbe, Christophe Maradan. En plus d’une série d’étoiles qui furent attribuées à une vingtaine de représentants de ce corps de métier, le titre prestigieux de Pain d’Or a été décerné. Cette remise n’a lieu qu’une fois tous les trois ou quatre ans. C’est Laurent Buet, boulanger à Lausanne, qui succède dans ce palmarès à Roland Brouze, vice grand-maître de la Confrérie. Un autre de ses collègues pouvait prétendre à ce titre grâce à ses résultats toujours excellents: Robert Porchet, de Lausanne également.

Ce dernier ayant déjà reçu le trophée à plusieurs reprises par le passé, il a décidé de laisser passer son tour au profit de son collègue plus jeune. La cérémonie proprement dite avait été précédée d’un cortège dans la Grand-Rue ainsi que d’un brunch préparé par les membres locaux de la Confrérie, Roland Brouze et Christophe Schwerzmann. À relever aussi parmi les élus Alain Grobet, ancien tenancier de l’Auberge du Casino à Vallorbe, qui a été reçu comme membre compagnon de la Confrérie. Dommage que le soleil ait boudé cette manifestation haute en couleur et qui a été suivie par un nombreux public.

Photo Olivier Gfeller