Ancienne préfète, Pierrette Roulin-Grin.

Tir cantonal 2013: six stands concernés

Ancienne préfète, Pierrette Roulin-Grin.

Ancienne préfète, Pierrette Roulin-Grin.

Le prochain tir cantonal vaudois se déroulera dans le Nord Vaudois. Un comité d’organisation, présidé par l’ancienne préfète Pierrette Roulin-Grin, s’est constitué en association pour ce grand rendez-vous des tireurs, qui prendra place pendant trois fins de semaine, du 16 août au 1er septembre 2013. Sur les douze stands retenus, six se trouvent dans notre région (L’Abergement, Baulmes, Chavornay, Rances, Valeyres et Vallorbe).

Lors du tir cantonal précédent, en 2008 sur la Côte (Aubonne et Morges), plus de 6000 tireurs (5’700 au fusil et 700 au pistolet) s’étaient donné rendez-vous dans le Pays de Vaud, comme c’est le cas tous les cinq ans.

Centre névralgique à Chavornay

C’est dire que pareille mise en place nécessite beaucoup de temps, comme nous le dit Mme Roulet-Grin. «C’est Pierre Pittet (Suchy), membre du comité de la Société vaudoise des carabiniers, qui a pris l’initiative du projet en 2009. Il a approché les différentes sociétés de tir pour savoir si elles étaient prêtes à se mobiliser pour pareil événement. 24 d’entre elles ont répondu à l’appel et ont accepté de se lier à l’association, soit pour mettre leurs installations à disposition soit pour donner le coup de main.

Les critères de sélection des stands obligeaient la mise à disposition de cinq cibles électroniques, d’un endroit adéquat pour le parcage des voitures, la construction de cantines et l’engagement d’un personnel nombreux pour le bon fonctionnement des joutes. Chavornay a été choisi pour être la centrale de tir. C’est dans l’ancienne grande salle de la localité que tous les tireurs viendront retirer leur carnet de compétition et présenter leur arme pour validation.

Une société spécialisée prendra toute cette organisation en charge, de l’inscription aux résultats. Elle répartira également les sportifs entre les différents stands, les jours et les heures auxquels les tireurs devront impérativement se soumettre pour effectuer leur programme».

Un demi-million de cartouches

Ce tir cantonal roulera sur un budget de 1,5 à 2 millions de francs. L’essentiel des revenus proviendra de l’inscription des compétiteurs. Les sponsors complèteront les recettes avec une visibilité d’une année au moins pour les plus importants. Habituellement, la moitié des fins guidons proviennent de l’extérieur du canton. Donc, il faudra aussi veiller à leur hébergement. Un demi-million de cartouches seront brûlées à cette occasion.

Notons encore que les stands d’Yverdon et de Chamblon accueilleront les spécialistes du pistolet. C’est donc une immense manifestation qui prendra place à l’été 2013 dans le Nord Vaudois qui profitera de l’occasion pour se faire mieux connaître, notamment par ses vins puisque les caves de Bonvillars et des Côtes de l’Orbe seront associées à la fête car il ne s’agira pas seulement d’une compétition mais bien d’une réunion entre amoureux du tir du pays tout entier.

Photo Serafina Tumminello