Lundi 6 février, à 13 h. 30, les pompiers arrosaient encore.

Spectaculaire incendie dans la plaine de l’Orbe

Lundi 6 février, à 13 h. 30, les pompiers arrosaient encore.

Lundi 6 février, à 13 h. 30, les pompiers arrosaient encore.

Dimanche soir 5 février, vers 22 h., une personne a donné l’alerte en signalant des flammes au lieu dit «Le Grand Pâquier», sur la commune de Chavornay.

Très vite, les quelque septante pompiers dépêchés sur place, venant des SDIS (service de défense incendie et secours) de Chavornay, Orbe, Yverdon-Les-Bains, Yvonand puis Lausanne, ont découvert l’ampleur de l’incendie. Afin d’intervenir avec les motopompes, il a fallu casser la glace du Talent, juste à côté, celui-ci étant gelé par ces grands froids sibériens.

Selon le premier lieutenant du DAP (détachement d’appui) de Chavornay, Pierre Malherbe, heureusement que la bise soufflait, «le sinistre aurait été plus important et dangereux avec le vent car l’usine à biogaz toute proche aurait probablement été menacée». Les malheureux propriétaires des lieux ont aussi contribué au succès de l’intervention par la mise à disposition de locaux chauffés pour les hommes du feu. Il faut aussi relever le soutien de la Protection Civile d’Orbe qui a assuré le ravitaillement en subsistances telles que thé, soupe et autres aliments chauds.

Que des dégâts matériels
Les causes de l’incendie sont encore inconnues. Mais à part les deux hangars qui sont totalement détruits, (de la fumée s’échappait encore des restes d’un bâtiment le lendemain à 13 h. 30) aucun blessé n’est à déplorer.

A relever que la halle Würth venait de sortir de terre et n’avait pas encore été inaugurée. Le centre national des tortues, ainsi que la pisciculture proche, n’ont subi, heureusement, aucune perte.

Photo Sylvie Troyon