Cuisine en miniature chez les plus grands.

Orbe: garderie Saint-Claude, nouveau centre de vie enfantine

Cuisine en miniature chez les plus grands.

Cuisine en miniature chez les plus grands.

Le centre de vie enfantine de Saint-Claude permet d’accueillir 66 enfants par jour dont 15 en nursery (enfants jusqu’à 24 mois), 21 chez les trotteurs (18 à 36 mois) et 30 chez les plus grands (à partir de 30 mois jusqu’à la rentrée à l’école). Afin d’assurer son fonctionnement, le centre compte 13 éducatrices, deux stagiaires ainsi que deux intendantes.

Taux de fréquentation

Jusqu’à ce jour, le nombre d’enfants s’élève à 43 bambins qui sont pris en charge pour des contrats de deux jours par semaine en moyenne. Comment se fait-il alors que le taux d’occupation maximum ne soit pas atteint alors que le canton traverse une pénurie en ce qui concerne les structures d’accueil des tout-petits? Selon Joël Pfänder, directeur du centre, «il n’y a pas lieu de s’inquiéter puisqu’une dizaine d’enfants est intégrée chaque semaine dans notre institution.

Par ailleurs, nous prévoyons un taux d’occupation de 98% pour le secteur nursery d’ici à décembre 2011, ce qui est un très bon signe. Il reste cependant de la place pour les enfants âgés de plus de 18 mois.»

Si l’on en croit les statistiques de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) qui subventionne ce type d’institution, le taux de fréquentation d’une crèche est de 50.9% la première année et de 76.8% la seconde. «Nous sommes très satisfaits puisque notre centre d’accueil aura dépassé cette prévision à la fin du premier trimestre déjà » nous confie le directeur de Saint-Claude.

Domicile des enfants

À savoir si tous les enfants viennent d’Orbe et des environs, M. Pfänder répond: «Non, il faut distinguer deux groupes différents. Le premier groupe se compose effectivement d’enfants domiciliés dans la région. Quant au second, il concerne des enfants dont les parents sont engagés chez Nestlé. Ceux-ci n’habitent donc pas nécessairement les environs». L’entreprise agro-alimentaire a en effet contribué à la création de ce lieu de vie enfantine par un financement de deux millions de francs et réservé 30 places pour accueillir les tout-petits de son personnel administratif.

Structure

Le centre de vie enfantine est situé à hauteur de la rue de la Tournelle dans une construction qui – il faut le rappeler – répond aux nouvelles recommandations en matière énergétique et qui intègre les murs de l’ancienne ferme. Les locaux techniques ainsi que la cuisine et la buanderie se situent au rez inférieur. Au rez supérieur, l’entrée principale conduit aux secteurs nursery et trotteur ainsi qu’au bureau de la direction, endroit qui tend à privilégier les entretiens avec les parents.

Le premier étage est un espace réservé aux plus grands et qui dispose d’un réfectoire. En ce qui concerne les espaces extérieurs, chaque secteur bénéficiera d’un jardin. Les plus grands devront cependant patienter jusqu’à septembre 2012 pour pouvoir s’y amuser.

Photo Valérie Beauverd