Henri Germond, Claude Recordon et Michel Lardieri posent la première pierre.

Orbe: acte symbolique

 Henri Germond, Claude Recordon et Michel Lardieri posent la première pierre.

Henri Germond, Claude Recordon et Michel Lardieri posent la première pierre.

C’est en présence d’une bonne partie du personnel de la commune que le syndic Claude Recordon, le municipal des bâtiments Henri Germond et l’architecte Michel Lardieri ont glissé, la semaine dernière, une cartouche, contenant les préavis liés à l’objet et l’Omnibus du jour, dans un des murs de l’Hôtel de Ville, en guise de première pierre.
Repoussé pour d’autres urgences
En quelques mots, le syndic Recordon a replacé l’événement dans le temps. C’est à partir du début des années 90 que l’idée d’aménager différemment le bâtiment communal est née. Mais en 1993, l’usine Hasler était à vendre. Orbe manquait d’écoles. L’occasion était unique de transformer cet atelier qui est devenu l’école de Montchoisi. Dans la foulée, le poste de police nécessitait un relookage impératif. Il fallait une fois de plus repousser l’idée de transformer l’Hôtel de Ville, pour des raisons financières bien entendu. Et comme il n’y avait pas de revendication particulière du personnel communal, ce n’est qu’en 2003 que le sujet émerge à nouveau.
Près de 7 millions de francs
Cinq préavis auront été nécessaires pour cette rénovation d’un investissement total de Fr. 6 850 000.– qui se décompose de la manière suivante : achat des étages supérieurs du Café de la Croix d’Or (Fr. 130 000.–), mandat d’étude des travaux (Fr. 240 000.–), transformation des étages supérieurs du Café de la Croix d’Or (env. 4 mio), modification des plans suite à l’intervention des Monuments Historiques avec déplacement de l’ascenseur (Fr. 450 000.–) et travaux de rénovation de l’Hôtel de Ville (env. 2 mio), qui a nécessité le déplacement de l’administration dans divers bâtiments de la localité, ce qui n’aurait pas été nécessaire sans l’intervention des Monuments Historiques qui ont voulu préserver un mur dont personne ne connaissait l’importance.
Prêt à la fin de l’année
Ces travaux prendront plus d’une année et seront à disposition de la commune à la fin de cette année 2011. Il aura donc fallu huit années pour concrétiser l’idée de 2003 mais Orbe pourra enfin bénéficier d’un Hôtel de Ville digne de ce nom puisque jusqu’ici le syndic et les municipaux ne disposaient que du bureau du secrétaire communal pour travailler et se réunir !

Orbe

L’Hôtel de Ville est l’un des grands chantiers de la localité et l’administration communale devrait retourner dans ses murs à la fin de cette année. En juin prochain, on inaugurera la nouvelle garderie à Saint-Claude qui pourra accueillir 66 petits enfants. Devrait suivre un parc public sur cette même parcelle avec une vigne et des places de jeu. La future caserne des pompiers vient d’être mise à l’enquête et devrait être fonctionnelle pour 2013. Cela bouge à Orbe et d’autres investissements importants se profilent dans cette ville, promise à un bel avenir.