Moncao

Les Portugais d’ici

Moncao

Moncao

L’essentiel de la population portugaise qui a choisi de venir travailler et habiter à Orbe vient de la région de Monçao. Une ville que certains Urbigènes connaissent un peu pour y avoir été invités par des amis lusitaniens. Pour les autres, une jeune étudiante, Raquel Baia Gonçalves et Elisabete Rodrigues (employée d’un commerce urbigène) ont bien voulu nous décrire en quelques mots leur localité d’origine.

Cité moyenne, Monção est une ville du nord du Portugal située dans le district de Viana Do Castelo, juste à côté de l’Espagne. En 2004, on dénombrait 19 842 habitants. Cela ne devrait plus être le cas aujourd’hui car la crise économique a obligé une partie de la population à s’exiler comme c’est le cas pour les gens qui habitent désormais à Orbe. Avant la construction du pont qui relie Monção à Salvaterra (Espagne), les gens passaient du Portugal au pays voisin en bateau. Monção est une ville touristique, on peut y voir un joli centre historique et aller faire un tour au bord de la rivière qui se nomme Rio Minho.

Thermalisme et vin

C’est aussi une ville thermale (comme Yverdon-les-Bains). Il y a beaucoup de restaurants avec des spécialités locales comme la «Lamproie» (poisson de mer) et la ville produit aussi des vins qui se nomment Alvarinho ou Muralhas de Monçao, qui sont tous les deux des vins blancs très connus de la région. Le jour de marché (Feira) est le jeudi et beaucoup de commerçants vendent toutes sortes de produits mais surtout du textile. Les mois de juillet et août sont des mois très forts pour ces marchands qui profitent très largement du retour momentané des émigrants.

Surtout de l’agriculture

Sur le plan économique, la cité ne compte pas beaucoup d’industries. La campagne est capitale. On cultive du maïs, des pommes de terre et quelques autres légumes. Les vignes ont une part prépondérante avec leurs vins, connus dans tout le Portugal. Il est vrai que sur le plan de l’emploi, Monçao n’offre et n’offrait pas énormément de possibilités. C’est la raison pour laquelle quelques-uns de ses habitants ont choisi l’exil vers le travail et la Suisse, il y a 35 ans. De fil en aiguille, ces pionniers ont fait venir leur famille puis des amis et bien d’autres personnes puisque l’Helvétie leur offrait du boulot

Un peu d’histoire

Monção s’affirme depuis le règne de Sanche 1er de Portugal. Durant cette période, la frontière naturelle formée par le Minho (rivière entre l’Espagne et le Portugal) devient stratégique. Relevons encore qu’au cours du 16e siècle, la ville a eu une grande renommée grâce à ses vins, surtout le «vinho tinto» qui a été importé par les Anglais.