Il faut viser entre les portes rouges sans faire tomber les boules jaunes placées sur les cônes.

Les attelages se mesurent à Arnex

Il faut viser entre  les portes rouges  sans faire tomber  les boules jaunes  placées sur les cônes.

Il faut viser entre les portes rouges sans faire tomber les boules jaunes placées sur les cônes.

Dimanche passé s’est déroulé à Arnex le désormais traditionnel concours d’attelages, organisé par la Société de l’Ecurie du Nozon.

Une société qui a complètement renouvelé son comité avec, à sa tête comme nouveau président, Sylvain Laurent et comme «grand organisateur de concours» Nuno da Silva. Des organisateurs qui avaient le sourire dimanche, puisque ce sont plus de 70 attelages qui ont pris le départ des différentes manches de la compétition amicale.

Le matin était réservé à l’épreuve de maniabilité, qui regroupait des équipages à un ou à deux chevaux. L’après-midi est traditionnellement réservé au derby, lui aussi couru par les deux types d’attelages. On peut comparer les différents types de compétition à des figures imposées le matin, suivies l’après-midi d’une épreuve de vitesse et de concentration.

Dans chacune des disciplines, le meilleur résultat est attribué à celui qui effectue son parcours dans le temps le plus bas, tout en accumulant si possible aucune faute, ou un minimum de points de pénalités pour avoir par trop « frotté » les portes des obstacles ou simplement oublié de passer telle ou telle porte, une faute éliminatoire.

Les concurrents étaient venus de toute la Suisse romande et se montraient visiblement ravis d’une compétition bien organisée et qui a bénéficié d’une météo des plus favorables.

Tous les résultats et des images sur le site nunodasilva.ch.

Photo Olivier Gfeller