De g. à dr.: Eugenio Simeoni, Patricia Hiertzeler et Claude Recordon qui coupe le ruban sous l’oeil de Henri Germond.

Garderie Saint-Claude: inauguration et portes ouvertes

De g. à dr.: Eugenio Simeoni,  Patricia Hiertzeler et Claude Recordon qui coupe  le ruban sous l’oeil  de Henri Germond.

De g. à dr.: Eugenio Simeoni, Patricia Hiertzeler et Claude Recordon qui coupe le ruban sous l’oeil de Henri Germond.

Même si les travaux du parc Saint-Claude ne sont pas terminés, la Municipalité a choisi d’inaugurer cette garderie de 66 places qui complète agréablement celle de Plein Soleil (32 places). Ainsi, Orbe offrira à l’avenir une centaine de places d’accueil, en plus du système des mamans de jour. Cet édifice pourra accueillir 15 bébés, 21 trotteurs et 30 grands (entre 3 et 5 ans) et nécessitera la présence d’une vingtaine d’animatrices, sous la direction de M. Pfaender.

Le secteur «bébés» est déjà complet alors que les autres se rempliront avec le temps, car les parents qui ont placé précédemment leurs enfants dans d’autres structures de l’Ajoval, sont satisfaits de leurs conditions et n’entendent pas en changer. Un parking de 77 places complète la structure et rendra également service aux habitants de cette zone de la ville. Un projet qui a coûté sept millions de francs dont deux ont été offerts par Nestlé.

Une transformation réussie

En présence de la direction de Nestlé et des autorités communales, membres de l’Ajoval, le municipal Henri Germond a expliqué la genèse de cette création, initiée par le syndic Claude Recordon avec la complicité du directeur du site Nestlé de l’époque, Daniel Sautrey. Il a relevé l’excellent travail de l’atelier Loco qui a conçu cette garderie dans les murs d’une ancienne ferme dont il était impossible de modifier les surfaces pour des questions légales.

Tour à tour, la présidente de l’Ajoval, Mme Patricia Hiertzeler (Montcherand), Claude Borgeaud (directeur du CSR et gérant du site) et Eugenio Simeoni (directeur de Nestlé Suisse) ont relevé la bienfacture de l’entreprise, qui comblera un déficit en matière de garde de la petite enfance. La partie officielle s’est terminée par la coupe du ruban, la visite du lieu et un apéritif dînatoire.

Un argument de plus

Samedi passé, la population de la région était à son tour invitée à découvrir cette garderie qui a fait l’admiration de tous tant elle est fonctionnelle et que les espaces ont été utilisés à bon escient. Près de cinq cents personnes se sont rendues sur place pour admirer la belle transformation de la ferme Saint-Claude en garderie. Un véritable argument supplémentaire pour attirer les familles qui entendent s’établir dans le bassin d’Orbe ou pour les jeunes qui envisagent de fonder une famille.

Photo Marianne Kurth