Claude Recordon, syndic.

Conseil Communal d’Orbe: post lux… tenebras ?

Claude Recordon, syndic.

Claude Recordon, syndic.

Relativement brève, mais surprenante deuxième séance de l’année du Conseil communal d’Orbe, en une salle où le positionnement du mobilier avait été revu, si bien d’ailleurs que votre correspondant n’a même plus retrouvé de place… Le tempo a immédiatement été marqué par la lecture du président de céans, Didier Zumbach, d’une missive présentée sous la forme d’une pétition émanant de résidents du quartier du chemin du Midi qui s’inquiètent du non-respect élémentaire des règlements en matière de police des constructions de la part de certains promoteurs actifs à proximité.

Des comptes en déséquilibre encore très léger

Alors que le budget 2011 prévoyait un déficit de Fr. 589 525.–, le préavis traitant des comptes 2011 présente des chiffres plutôt roses, vu que, finalement, ce ne sont «que» Fr. 88 000.– qui manquent pour «nouer la gerbe». Les dépenses sont donc bien maîtrisées puisque, malgré divers aléas sur lesquels nous pourrons revenir lors de la présentation du rapport de la commission des finances, c’est bel et bien d’un demi-million de francs de déficit en moins auquel nous émargerons pour une année relativement difficile.

Constructions d’une caserne du feu et de classes

Diverses surprises d’ordre financier essentiellement, non encore totalement réglées, ont retardé la présentation du préavis concernant la construction tant attendue d’une nouvelle caserne du feu au lieu-dit «La Motte», qui n’a, par conséquent, pas pu être déposé avant la présente séance sur le bureau du Conseil.
Par le préavis 23/12, demande de crédit pour la construction de classes du cycle primaire à Chantemerle, la Municipalité sollicite un crédit de Fr. 8 700 000.– pour la création de 9 classes ainsi que d’une d’enseignement spécialisé de 4 salles dites de dégagement et d’un local administratif.

La pression démographique intense et les projets de développement de notre cité justifient, voire imposent très logiquement l’implantation de ce genre d’infrastructures.

Une motion signée par Regula De Souza (Verts), Frédéric Richard (PLR), Catherine Desponds (UL) et Arnaud Bouverat (PS) présentant des idées novatrices de cheminement piétonnier depuis la ville jusqu’au site des Mosaïques intitulée «De la villa romaine à la ville mosaïque» a été unanimement prise en considération.

Interpellation à propos du développement sud de la ville d’Orbe

Cette interpellation due aux plumes de Charlotte Deslarzes et Dominique Bezençon (Verts), s’étonne essentiellement que le syndic ait adhéré au conseil d’administration d’une firme sise à Cossonay-Ville, répondant au nom de Maevi SA, entreprise qui s’est révélée être propriété du principal investisseur dans le projet «Pôle-Sud». La réponse de la Municipalité, lue par Pierre Mercier en sa qualité de vice-président de l’exécutif, relève que, suite à une question très précise posée lors du Conseil communal du 16 février et pour éviter «toute interprétation tendancieuse», Claude Recordon a démissionné dès le lendemain de cette fonction d’administrateur.

En complément, quelques remarques générales étayent le propos en parlant du principe de transparence et de confiance réciproque qui se doit de prévaloir dans le fonctionnement d’une Municipalité, vis-à-vis des membres du Conseil communal et, par extension, vis-à-vis du citoyen contribuable. «Ce principe subsistera tant que des manquements ne seront pas avérés» sont les termes qui concluent cette réponse qui n’a pas forcément convaincu tous les membres du législatif présents ce soir-là!

Route du Coteau bloquée

Quatre communications de la Municipalité nous apprennent tout d’abord qu’un nouveau chef de service a été nommé au bureau technique (BT) en la personne de Valéry Martin. Ensuite, une place de stationnement a été supprimée sur la Place du Marché, ceci en raison du gabarit du nouveau camion chargé de l’évacuation des déchets. Un réseau WiFi poétiquement nommé «Orbe-Public» est désormais disponible et, enfin, on nous informe que, suite à diverses oppositions, les travaux de prolongement du chemin du Coteau et l’implantation d’un giratoire aux Pâquerets sont bloqués dans l’attente du règlement d’une procédure judiciaire en cours.

Une large présentation du schéma directeur «Orbe Sud» a conclu cette soirée copieuse en événements parfois, comme dit en préambule, surprenants!

Photo Serafina Tumminello