Isabelle Chevalley, conseillère nationale, met en fonction le barrage d’un simple clic.

Ca turbine aux Moulinets

VO Energies n’a pas fait les choses à moitié pour la mise en route de sa centrale hydro-électrique des Moulinets. Le lundi était réservé en primeur aux riverains de l’ouvrage (voir notre édition précédente).

Le mercredi 4 septembre, ce sont les invités officiels (politique et économique de la région) qui ont eu le loisir dans un premier temps de se rendre au barrage en découvrant, pour une grande partie des convives, le magnifique et bucolique chemin des Présidents. Claude Madörin, directeur général honoraire, a présenté le projet et son aboutissement avec enthousiasme et fierté, quant à Claude Recordon, président, il a lui abordé la dimension politique et locale.

Lancement électronique

Isabelle Chevalley, conseillère nationale et membre fondatrice du parti «vert-libéral vaudois», a eu le privilège, non seulement de couper le ruban inaugural, mais surtout de faire la mise en route à l’aide d’une tablette numérique, progrès oblige. Les invités ont pu suivre sur grand écran l’évolution de la montée de la puissance électrique.

Les collaborateurs, eux aussi à la fête

Le jeudi, les collaborateurs ainsi que leur conjoint ont bien mérité «leur soirée des Moulinets». Effectivement, après deux bonnes années de labeur, pendant lesquelles il a fallu conjuguer travail quotidien et s’adapter aux aléas du vaste chantier, les ouvriers, employés et collaborateurs se sont investis personnellement dans cette aventure.

La journée portes-ouvertes à tous

Près de sept cents personnes se sont déplacées le vendredi afin d’avoir l’occasion de visiter cette magnifique centrale au fil de l’eau. Plusieurs groupes se croisaient accompagnés de leurs guides, plus passionnés les uns que les autres, pour expliquer et  répondre aux nombreuses questions. Le fameux «ascenseur à poissons» a généré quelques interrogations quant à son fonctionnement, le commun des mortels imaginant assez mal la truite désirant remonter l’Orbe appuyer sur un bouton pour aller à l’étage supérieur… Une explication détaillée fera l’objet d’un article dans une de nos prochaines éditions.


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire