Le débouché dangereux

Ballaigues: la Municipalité condamne le débouché dangereux

Le débouché dangereux

Le débouché dangereux

Le Conseil communal de Ballaigues tenait séance lundi soir sous la présidence de Daniel Bourgeois. A cette occasion, le Municipalité a beaucoup communiqué. A la suite du nouvel accident mortel survenu dimanche à la Maladaire, elle a décidé de fermer physiquement, avec des blocs de béton et cette semaine encore, la route secondaire d’où arrivait la voiture fautive, débouchant sur la route cantonale.

Le syndic Raphaël Darbellay a précisé que «cette mesure forte serait maintenue le temps nécessaire à la détermination, en accord avec les services concernés du canton, de solutions alternatives efficaces de sécurisation». Restant dans le domaine de la circulation, le syndic a rappelé que des contrôles radar avaient été demandés à la gendarmerie cantonale.

Ces derniers ont été effectués en février et mars, toujours sur une plage de temps matinale au cours de laquelle les travailleurs frontaliers rejoignent leur travail. Avec 3,43% seulement de véhicules en infraction, la gendarmerie considère que la situation n’est pas particulièrement préoccupante. Ce chiffre corrobore d’ailleurs des contrôles non coercitifs qui avaient été réalisés à plusieurs reprises au moyen d’un radar visible montrant au conducteur la vitesse à laquelle il circule.

Du nouveau et du concret pour la semi-autoroute

Le Municipal Thomas Maillefer a précisé les contours des travaux qui vont être effectués cet été encore par l’OFROU pour améliorer la sécurité et la fluidité de la circulation sur la semi-autoroute A9B ainsi qu’à la douane du Creux. Deux tronçons de la semi-autoroute, peu avant les Clées et peu avant Ballaigues, se verront dotés de protections centrales physiques en béton.

Par ailleurs, la descente vers le Creux et sa douane sera aménagée avec quatre pistes, deux dans chaque sens de circulation, les pistes descendantes étant marquées de présélections Suisse et France. Cette solution condamnera l’actuelle piste cyclable et sera doublée par la création d’une piste de stockage pour poids lourds en attente, peu avant la douane elle-même.

Comptes 2011 et culture

Les comptes 2011 ont été déposés par la Municipalité à l’attention de la commission compétente, doublés d’un rapport de gestion complet. Sans entrer dans le détail, on relèvera que l’année 2011 est positive pour la commune, qui réalise un léger excédent de recettes sur un total de charges et produits de l’ordre de 10 millions de francs.

La commission culturelle a également déposé son rapport annuel, duquel il ressort entre autres que diversité de l’offre, nouveauté, créativité et investissement personnel important permettent aux sociétés locales de satisfaire les attentes du public et même de réaliser de petits profits, toujours gratifiants pour les bénévoles et pour les caisses des sociétés concernées.

«Plus que des idées, ce sont des moteurs acceptant de prendre en charge la mise en place de manifestations dont l’on a besoin», a complété le Municipal Michel Junod.

Photo Olivier Gfeller