Femmes, hommes et accordéons pour les chœurs d’ensemble.

76e Giron Choral de la Plaine de l’Orbe

Femmes, hommes et accordéons pour les chœurs d’ensemble.

Femmes, hommes et accordéons pour les chœurs d’ensemble.

Pas un mot à la reine mère, allons boire un verre au guillon…ou… demain c’est le soleil, demain c’est l’espoir…

Samedi 30 avril, à L’Abergement, pas loin de 460 choristes ont chanté l’espoir, la bonté, la région (et ses vins) ainsi que d’autres pays, mais le chant a-t-il des frontières. Lorsqu’ils chantent ils ne font plus qu’UN chœur.

14 ensembles hommes ou mixtes ont participé et se sont présentés devant le critique musical Thierry Dagon. Celui-ci a eu de belles surprises et de moins belles, mais ses remarques parviendront aux sociétés qui tenteront de corriger leurs erreurs.

Très belle journée

Avec le soleil pour compagnon, les chanteurs se sont retrouvés sur la place du village dès le matin afin de «refaire le monde». Après leur prestation, dans la grande salle pleine à craquer, ils ont coloré les rues par un cortège, emmené par l’Echo des Campagnes et Accordia. Les chanteurs, accompagnés par les accordéonistes, ont entonné, sous la direction de Alexandre Lugon et Fabienne Sollberger, le «Chœur des chasseurs», puis le «Chœur des Hébreux» (à vous donner la chair de poule) et enfin «Emmenez-moi», avant de boire l’apéritif.

La soirée a débuté par la partie officielle avant le repas entrecoupé bien évidemment de chants qui partaient de part et d’autre de la cantine et qui se sont succédé jusque tard dans la nuit.

Photo Marianne Kurth