Orbe Sud, le chantier du siècle a démarré!

10 000 habitants à Orbe: 5 feux verts, même chez les Verts

Orbe Sud, le chantier du siècle a démarré!

Orbe Sud, le chantier du siècle a démarré!

Copieuse séance pour le nouveau président du Conseil, Denis Tschannen, puisque l’ordre du jour comportait 16 points, dont certains  présentaient toutefois un aspect plus formel, comme des nominations et remplacements dans diverses commissions permanentes répondant à des préavis municipaux.

Encore des sièges à repourvoir

En effet, ce sont déjà cinq sièges qui sont à repourvoir au Conseil communal dont seuls trois ont trouvé «preneur» soit 2 PS et 1 Vert. Deux nouveaux conseillers PLR seront présentés lors de la prochaine session.

Trois rapports sans problèmes

Les divers rapports présentés concernant la mise en séparatif de la ruelle de la Poste (Fr. 169 000.–), la réfection des berges de l’Orbe et du Pont du Puisoir (Fr. 115 000.– moins
Fr. 48 600.– de subventions et participations) et le nouveau collecteur au chemin des Bouleaux (Fr. 33 300.–) ont été approuvés sans discussions particulières.

Détermination sur le schéma directeur Orbe-Sud

Toute l’audacieuse politique de développement de notre commune se devait d’être formellement cautionnée par le Conseil communal, ce qui a été relativement aisément fait au travers de cinq «oui» apportés à cinq appréciations précises développées dans l’idoine préavis.

Celles-ci touchaient à plusieurs convictions que la population approuve les options de développement de la commune, que le changement d’affectation du quartier des Moulins et de Gruvatiez Est est opportun, que l’aménagement de la place de la Gare en vue de l’arrivée du RER est une nécessité, que la gestion contrôlée des pôles d’activité est une garantie en faveur de la protection de la Plaine de l’Orbe et, enfin, que le Conseil communal accepte des orientations données par le plan directeur.

Le rapport de la commission a apporté quelques compléments à caractère plus cosmétique que critique aux conclusions du préavis municipal qui a ainsi été approuvé à l’unanimité, ceci à deux abstentions (Les Verts) près.

De tout un peu

Parmi les communications municipales, retenons le fait que la gestion et les comptes de la société Urbagaz se révèlent parfaitement satisfaisants.
Quelques questions touchant à l’inquiétante faible fréquentation de l’Urbabus, à la lenteur de la mise en place de ralentisseurs de vitesse en divers points de la ville pourtant dûment approuvée voilà déjà quelque temps par les membres du législatif, à l’avenir du bâtiment abritant le «Musée du Patrimoine au Fil de l’Eau» ont conclu cette séance pour une fois peu dispendieuse mais riche en éléments favorables à un développement harmonieux de notre mégapole en devenir!

 

Photo Willy Deriaz